A la uneActualités

FAIT DU JOUR En lumière, le phare du Grau-du-Roi retrouve sa splendeur

L'inauguration du sémaphore rénové a attiré plusieurs centaines de personnes.

Un spectacle de son et lumière a retracé l'histoire de la ville (Photo Boris Boutet)

Après un an de travaux de rénovation, l'ancien phare du Grau-du-Roi, symbole de la ville, s'est illuminé samedi soir. Ce spectacle de son et lumière retraçant l'histoire de la ville est à retrouver tout au long du mois de décembre. 

Au Grau-du-Roi samedi soir, le temps s'est arrêté. Petits et grands, jeunes et moins jeunes, Graulens et visiteurs, tous étaient réunis devant le phare illuminé. Leur phare. Symbole d'une ville qui fête en 2019 ses 140 ans. " Je suis fier que cette inauguration boucle notre anniversaire, a déclaré le maire Robert Crauste en préambule du spectacle de son et lumière. Ici, c'est un lieu de rassemblement où se retrouvent toutes les générations. "

Alors que la nuit n'était pas encore tombée, plusieurs centaines de spectateurs impatients s'y étaient déjà regroupés. Et au crépuscule, la soirée a été lancée par les enfants de la ville. Fièrement, ils ont accompagné le coucher du soleil en reprenant en cœur Enfants du Grau, leur hymne écrit en classe sur l'air de la Peña Baiona.

Plusieurs centaines de spectateurs s'étaient donnés rendez-vous (photo Boris Boutet)

Dans les discours précédent le spectacle, l'histoire du phare a été rappelée par Philippe Pécout, le vice-président du conseil départemental. " Sa construction, qui à l'époque a coûté 30 700 francs, a débuté en 1825 et a duré quatre ans, a-t-il souligné. Puis le phare a guidé les marins entre en 1829 et 1869 avant d'être remplacé par celui de l'Espiguette. Classé monument historique en 2012, il est resté une sentinelle qui veille sur le Grau-du-Roi.  Aujourd'hui, c'est un bâtiment emblématique de notre territoire au même titre que les arènes de Nîmes, le Pont-du-Gard ou l'Observatoire du Mont-Aigoual. "

Dégradé, fissuré et en mauvais état général, il a été rénové à l'identique à l'occasion du 140e anniversaire du Grau-du-Roi. Seule l'ancienne maison des gardiens du phare a été détruite pour aérer l'espace, tandis que la plagette a été totalement repensée comme un lieu de promenade et bénéficie d'espaces ombragés où se poser pour profiter de la vue et de la vie du chenal. " Notre mission est de protéger le phare pour les générations futures ", estime Robert Crauste, qui a bénéficié des participations de la Région, à hauteur de 450 000€, et du Département, environ 238 000€, pour cette restauration. " Nous sommes un peuple de la mer et ce phare nous guide depuis toujours. " 

Comme pour illustrer son propos, le spectacle de son et lumière proposé par la société de production IDSCÈNES a offert un florilège d'images d'archives, faisant la part belle au monde maritime ainsi qu'à la faune et à la flore environnantes. Pour un instant de poésie, face à la mer.

Boris Boutet

Le spectacle de 20 minutes est diffusé sur l'ancien phare tous les samedis du mois de décembre, à 18 heures, 18 heures 45 et 19 heures 30. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité