A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 d’Isabelle Simon : « WiGard Fibre est à bien des titres un vrai projet pilote pour SFR »

Photo Objectif Gard

Isabelle Simon, déléguée régionale Méditerranée pour Altice France-SFR fait le point pour Objectif Gard sur le déploiement du très haut débit dans le Gard. Une des mesures phares de Denis Bouad, président du Département du Gard. Elle est l'invitée du 7h50.

Objectif Gard : Comment se déroule le chantier du "Très haut débit" dans le Gard ?

Isabelle Simon : Tout d’abord, il faut prendre en compte le partage du département du Gard en deux zones distinctes par le plan gouvernemental « France très haut débit » : La zone AMII (1) composée d’Alès Agglomération, Nîmes Métropole, et la partie Gardoise du Grand Avignon – dont l’aménageur est l’opérateur historique - et la ville de Bagnols-sur-Cèze, pour laquelle SFR est en charge du déploiement depuis le début de cette année. Et la zone d’initiative publique d’autre part, composée des 305 autres communes du département pour lesquelles SFR FTTH (2) a été retenu pour déployer la fibre au terme de la consultation menée par le Département lors de l’attribution de sa délégation de service public, WiGard Fibre.

Ce dernier projet d’envergure représente le déploiement de 305 communes...

Il s’agit  d’installer, d’ici fin 2022, 49 NRO, 572 PM, plusieurs milliers de kilomètres d’artères de réseau, pour apporter la fibre à 257 000 habitations et entreprises, l’intégralité des habitants et professionnels et à 100 % des Gardois.

Ce chantier gardois est-il un exemple pour SFR au niveau national ?

Oui, clairement. Le projet gardois est à bien des titres un vrai projet pilote pour SFR. Les travaux, engagés ce printemps, se déroulent à un rythme très soutenu : on compte déjà 10 NRO et 185 PM installés, c’est tout à fait remarquable.  Les équipes SFR FTTH, conduites par Lionel Recorbet au niveau national et Vincent Baldacchino spécifiquement pour le Gard, sont extrêmement expertes et mobilisées pour la réussite de ce projet. Ces résultats sont aussi le fruit de l’implication de CIRCET et des entreprises Gardoises qui sont engagées sur ces travaux. Une dizaine d’entreprises du département, sur la vingtaine mobilisées en tout, ont déjà rejoint le chantier. Si de nouvelles entreprises veulent rejoindre ce projet, elles sont les bienvenues ! Car il est nécessaire d’assurer des prestations de génie civil, de voirie et réseaux divers (V R D), de tirage de câbles ou encore de raccordements.

Comment se déroulent les relations avec le Département ?

Ces premiers succès ont été rendus possibles parce que nous bénéficions de l’impulsion, de la dynamique et de l’aide constante du Département, de ses élus comme de ses services. Grâce à cette attention nous parvenons à débloquer rapidement toutes les complexités, et il y en a forcément sur un chantier terrain de cette ampleur. Ces liens de proximité, ceux établis avec les maires et leurs équipes aussi, nous sont très précieux.

Denis Bouad a indiqué il y a quelques jours, que le chantier avait pris un très léger retard. Comment l’expliquez-vous ?

Notre plan de marche sur WiGard Fibre est très ambitieux. C’est sur quatre ans que nous nous sommes engagés à établir ici complètement ce nouveau réseau, pas en 50 ans comme cela a été le cas pour l’électricité ou l’ADSL. Je peux vous assurer que ce projet est conduit à un rythme très rapide. La montée en puissance a été progressive tout au long de cette première année. Avant d’être en capacité de livrer les premières prises fibre, il faut d’abord établir l’architecture du nouveau réseau, depuis les backbones existant au Sud et à l’Est du Département jusqu’à ceux, totalement inexistant, dans l’intérieur, le Nord et l’Ouest du Gard. Il faut constituer des dossiers pour chaque demande d’installation d’équipement, chaque intervention, auprès des services compétents. Recruter, constituer les équipes. Plus de 130 personnes travaillent déjà sur le chantier. Depuis septembre nous avons atteint le rythme de production industrielle que nous visions : 2 500 nouvelles prises FTTH sont produites chaque semaine dans le Gard.

Vous avez déjà raccordé plusieurs communes du Gard. Quand les foyers vont-ils pouvoir réellement bénéficier de la fibre optique ?

Les premiers gardois, après avoir passé commande auprès du fournisseur d’accès Internet (FAI) de leur choix, pourront bénéficier des services de la fibre à compter de mars 2020. La législation impose un délai de trois mois entre la construction des premières prises et leur raccordement final au domicile, ceci pour que chaque opérateur obtienne l’information et dispose du temps nécessaire pour se positionner sur le nouveau réseau. Ainsi les communes du Grau-du-Roi, d’Aigues-Mortes et de Vauvert seront éligibles à la fibre dès mars 2020. Au cours de l’année, une soixantaine de communes auront à leur tour des quartiers équipés de bout-en-bout en fibre optique.

Est-ce que les abonnés devront obligatoirement souscrire chez SFR ?

Non. Le réseau que nous établissons pour le compte du Département du Gard est un réseau d’initiative publique, mutualisé et ouvert à tous les opérateurs, avec les mêmes règles d’ingénierie et de commercialisation quel que soit le fournisseur d’accès Internet considéré. Chacun pourra utiliser le réseau WiGard Fibre pour proposer ses services aux Gardois, qui auront ainsi le choix de leur opérateur. Il y aura une diversité d’offres et la possibilité pour chacun de les comparer. Si SFR est retenu comme FAI c’est mieux pour nous bien sûr, mais aucunement obligatoire...

Propos recueillis par Abdel Samari

(1)    Zones AMII : Appel à manifestation d’intention d’investissement
(2)    FTTH est l'acronyme anglais de Fiber To The Home qui veut dire "fibre jusqu'au domicile". L'abonné est alors directement raccordé par une fibre optique de "bout en bout". Une fibre est tirée entre le nœud de raccordement optique (NRO) et l'intérieur du logement pour être raccordée à un modem

Votre rendez-vous Le 7h50 prend quelques jours de vacances pour la trêve des confiseurs. Nous vous donnons rendez-vous le 6 janvier 2020, toujours à 7h50.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité