A la uneActualitésSociété

NÎMES La Salamandre fait peau neuve

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Non on ne parle pas de la bestiole que d’ailleurs on ne voit plus guère dans nos contrées ni de l’emblème de François 1er mais bel et bien d’un immeuble situé place de la Salamandre et qui accueille l’essentiel des ressources humaines, de la culture et des grands projets de la Ville.

Dans le cadre de sa politique volontariste en matière de réduction des consommations d’énergie sur son patrimoine bâti et sa volonté de rationaliser l’occupation de ses locaux, la Ville a réalisé deux millions d’euros de travaux pour réhabiliter l’immeuble de la Salamandre.

Jean-Paul Fournier (Photo Anthony Maurin).

Situé entre la mairie et l’Esplanade, cet édifice est composé de quatre étages et accueille 62 agents. Isolation intérieure, remplacement des menuiseries extérieures et pose de vitrages plus performants, éclairage basse consommation et système de chauffage-climatisation conforme à la réglementation thermique en vigueur : autant de travaux remplissant l’objectif qui ont été réalisés.

Cette restauration dans les règles de l’art permettra à la ville de mettre à la vente, courant 2020 , l’hôtel de la rue Dorée (qui abritait jusqu’alors une partie de ces services).

Une armoire électronique qui est appelée à disparaître… (Photo Anthony Maurin).

Autre nouveauté, depuis le 1er décembre dernier, les agents municipaux peuvent avoir leur bulletin de paie dématérialisé.  » Cette armoire, dans un an, n’existera plus ! Les dossiers seront tous numérisés et tout cela devrait prendre un gros trimestre. L’agent aura ainsi un accès facile à plusieurs pièces de son dossier à partir de son coffre-fort numérique. C’est un sacré boulot mais dématérialiser est aussi un gain de place pour nos archives « , affirme Christophe Madalle, directeur général des services de la Ville.

Environ 2 200 dossiers seront donc numérisés très prochainement. Le service reprographie a été transféré dans cet immeuble et occupe le rez-de-chaussée. Les travaux ont ainsi permis de rendre le bâtiment municipal accessible aux personnes à mobilité réduite.

(Photo Anthony Maurin).

La Ville a également acheté près de 15 vélos électriques qui sont mis à disposition des agents pour se rendre d’un service à l’autre. Dans un tout autre registre, tous les bâtiments municipaux sont aujourd’hui accessibles via un badge. Le cabinet du maire, Jean-Paul Fournier, avait été en son temps le premier équipement à connaître ce changement radical de sécurisation !

(Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité