A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Votre commune a-t-elle gagné ou perdu des habitants ?

Les arènes de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Comme chaque année à pareille époque, l’Insee vient de publier les chiffres officiels de la population. L’occasion de jeter un oeil sur les principales communes de notre beau département.

En préambule, précisons qu’il s’agit des chiffres officiels arrêtés au 1er janvier 2020, issus du recensement de 2017. Il s’agit donc d’une photographie de la démographie d’il y a trois ans, même si, par commodité, nous emploierons l’année de publication. Notez que ces chiffres modulent notamment les dotations de l’État aux communes : une baisse de la population officielle peut représenter pour elles un manque à gagner.

Nous sommes officiellement 744 178 gardois au 1er janvier 2020, un chiffre qui poursuit son augmentation : il croît de 0,29 % par rapport à l’année dernière (nous étions 742 006). Cette croissance est toutefois moins forte qu’entre les chiffres officiels de 2018 et de 2019, où elle s’établissait à 0,52 % (nous étions 738 189 au 1er janvier 2018). Reste que notre département voit sa population augmenter, ce qui n’est pas le cas de tous les départements de France, loin s’en faut.

Coup d’arrêt pour Nîmes et Alès

Une croissance qui ne profite pas à ses deux plus grandes villes : alors que Nîmes avait gagné environ 300 habitants entre 2018 et 2019, elle en perd plus de mille sur ce dernier recensement (152 952 habitants en 2020 contre 154 196 en 2019, - 0,81 %). Un coup d’arrêt dans la dynamique inscrite ces dernières années.

Port de Beaucaire : photo d'illustration.

Du côté d’Alès, on replonge : alors que la porte des Cévennes avait gagné près de 300 habitants sur la précédente vague de recensement, elle en perd 150 cette fois-ci (40 870 habitants en 2020 contre 41 129 en 2019, -0,63 %). Pendant ce temps, Bagnols et Beaucaire, qui avaient souffert ces dernières années, se reprennent. Bagnols se stabilise après plusieurs années de baisse (18 600 habitants contre 18 593) et Beaucaire gagne une soixantaine d’habitants (16 107 contre 16 047), même si elle reste plus de 150 habitants en dessous du chiffre de 2018 (16 269 habitants il y a deux ans). Pas loin derrière, Saint-Gilles est aussi stable et ne perd que huit habitants sur ce dernier recensement, à 13 711 habitants.

Bellegarde, Vauvert et Laudun-l’Ardoise en croissance

Voilà pour les cinq plus grandes villes du département où, mis à part Beaucaire, et encore timidement, personne ne croît cette année. Les trois plus belles hausses démographiques de l’année dans les vingt plus grandes villes sont à mettre au crédit de Bellegarde, Vauvert et Laudun-l’Ardoise. Bellegarde d’abord, avec une hausse de plus de 200 habitants en un an (7 210 habitants contre 7089 l’année dernière, soit +1,70 %). Une performance, sachant que Bellegarde avait déjà gagné près de 150 habitants entre 2018 et 2019.

Ici, c'est Bellegarde ! (Photo Anthony Maurin).

À Vauvert, la hausse est de 1,35 % cette année. La ville gagne près de 170 habitants en un an, pour passer de 11 585 à 11 742. Ici en revanche, cette belle hausse vient compenser la baisse de l’année dernière, sachant que Vauvert comptait 11 635 habitants en 2018. Enfin, la dernière belle hausse de ce millésime 2020 est à chercher du côté du Gard rhodanien, à Laudun-l’Ardoise, qui voit sa population croître de 1,32 % cette année (6 409 contre 6 325 habitants en 2019). Comme à Bellegarde, cette progression est linéaire puisque Laudun-l’Ardoise comptait 6 239 habitants en 2018.

Villeneuve, Pont-Saint-Esprit et Uzès grimacent

Du côté des baisses, toujours dans cette fourchette des vingt plus grandes communes du département, la palme revient à une habituée : Villeneuve-lez-Avignon. Alors qu’elle avait repassé la barre des 12 000 habitants l’année dernière avec 12 314 habitants contre 11 949 en 2018, Villeneuve rechute et perd plus de 200 habitants en un an. Au 1er janvier 2020, elle compte donc 12 103 habitants (-1,74 %).

Pont-Saint-Esprit (DR)

Au rayon des rechutes, citons également Pont-Saint-Esprit, qui perd près d’une centaine d’habitants cette année après en avoir gagné autant l’année dernière (10 519 habitants en 2020 contre 10 611 en 2019, -0,87 %). Enfin, toujours du côté des communes baissières, Uzès continue son déclin démographique : de 8 912 habitants en 2018, la cité ducale était passée à 8 859 en 2019 et chute encore cette année, pour se retrouver à 8 813 (-0,59 % en un an). Une baisse qui peut s’expliquer par les prix de l’immobilier dans une ville à l’attrait touristique indéniable, y compris hors de nos frontières.

Chez les plus petits

L'hôtel de ville du Vigan (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans les plus petites communes, citons Sommières, qui s’en sort bien, et gagne encore une bonne cinquantaine d’habitants cette année (4 979 habitants contre 4 923 en 2019), ou Roquemaure, qui est stable, à 5 546 habitants (+ 7 habitants en un an). En revanche, Le Vigan et la Grand’Combe perdent une cinquantaine d’habitants chacune cette année, confirmant la baisse entrevue ces dernières années. Au 1er janvier 2020, Le Vigan compte 3 944 habitants, et la Grand’Combe 5 138.

Qui sera la moins peuplée ?

Quant à la commune la moins peuplée du département, il s’agit toujours de Causse-Bégon, avec 20 habitants. Cependant, les choses se resserrent avec sa voisine Revens, elle aussi située aux confins du Gard et de l’Aveyron. Là où Revens avait une confortable avance de 5 habitants en 2018 (23 habitants contre 18 pour Causse-Bégon), les courbes ont bien failli se croiser cette année, puisque Revens est passée à 22 habitants en 2019, puis 21 en 2020, quand dans le même temps Causse-Bégon passait à 19 habitants en 2019, puis à 20 en 2020.

Si ces tendances se confirment l’année prochaine, on pourrait assister à un micro-séisme dans la démographie gardoise : Causse-Bégon conservera-t-elle son titre de commune la moins peuplée du Gard ?

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Les dix communes les plus peuplées du Gard au 1er janvier 2020 :

1- Nîmes : 152 952 habitants (-0,81 %)

2- Alès : 40 870 habitants (-0,63 %)

3- Bagnols : 18 600 habitants (+0,04 %)

4- Beaucaire : 16 107 habitants (+0,37 %)

5- Saint-Gilles : 13 711 habitants (-0,06 %)

6- Villeneuve : 12 103 habitants (-1,74 %)

7- Vauvert : 11 742 habitants (+1,35 %)

8- Pont-Saint-Esprit : 10 519 habitants (-0,87 %)

9- Uzès : 8 813 habitants (-0,52 %)

10- Marguerittes : 8 744 habitants (-0,11 %)

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Votre commune a-t-elle gagné ou perdu des habitants ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité