ActualitésSociété

NÎMES Le festival flamenco débute bientôt

Rendez-vous du 9 au 19 janvier dans tous les endroits hispaniques de la cité.

(Photo Ville de Nîmes).

Bien ancré dans la programmation culturelle hivernale de Nîmes, le festival Flamenco souffle cette année ses 30 bougies. Paloma, l’Odéon, le théâtre Bernadette-Lafont, le Musée de la romanité, celui des Cultures taurines, la façade de la Maison carrée, le cinéma Sémaphore et le centre hospitalier universitaire : l'Espagne est partout !

Cette édition ne sera pas un festival nostalgique mais bien tourné vers l’avenir dans un registre contemporain. Il présentera les grands noms de la discipline mais aussi de nouveaux artistes qui seront à Nîmes du 9 au 19 janvier pour la première fois. " 30 ans c’est le temps de la maturité, de la plénitude. Sans renier le passé et fort des figures historiques, le festival se lance fougueusement vers demain, toujours dans le respect, l’admiration et la tolérance ", explique François Noël, directeur du théâtre de Nîmes.

Pour célébrer cette anniversaire une projection de photos, réalisées par les photographes ayant immortalisés ces 30 ans de vie, sera retransmise tous les soirs sur la Maison carrée. Pépé Linares, membre fondateur du festival racontera, lors d’une conférence, l’épopée du Festival Flamenco.

Un gros programme

Côté programmation, on peut dire que le top de la crème sera présent. Tous les jours et parfois deux fois par jour des spectacles vous embarqueront en Espagne. Chema Blanco et François Noël offrent au public des moments engagés, homogènes et d’un niveau  exceptionnel. Mariola Membrives et David Lagos, lanceront ce trentième anniversaire à Paloma. Mariola revisite les chansons populaires de Lorca en créant un univers musical oscillant entre jazz flamenco et rock.

D’Eduardo Guerrero à Joselito Acedo, en passant par le phénomène Patricia Guerrero ou encore la guitariste flamenca Antonia Jiménez, la jeune génération du flamenco contemporain se dévoilera entre chant, danse et guitare. Les artistes confirmés ne seront pas en reste. Israel Galván, Rocío Molina, Mayte Martin ou encore Vicente Amigo séduiront les aficionados.

Des spectacles à destination des scolaires seront également proposés, sans oublier l’exposition au musée des Cultures taurines El Encuentro retraçant la collaboration entre les deux maestros du flamenco, Paco de Lucia et Camarón.

Sur les murs de la Maison carrée, tous les soirs du jeudi 9 au dimanche 19, à partir de 18h, projection d'images. Ils étaient présents ces dernières années... Le Festival de Nîmes réunit pour ses trente ans une vingtaine de ces photographes et illustrateurs pour une soirée magique dès la tombée de la nuit.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité