ActualitésPolitique

SAINT-CHRISTOL-LEZ-ALÈS Les vœux sobres de Jean-Charles Bénézet

Jean-Charles Bénézet. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
À gauche, Jean-Charles Bénézet. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Code électoral oblige, les cérémonies des vœux seront extrêmement lisses cette année. Le maire de Saint-Christol-lez-Alès, Jean-Charles Bénézet, s’est plié à la règle, ce mardi soir.

À deux mois des élections municipales, les vœux des communes sont un véritable exercice d’équilibriste. Le code électoral est clair : les maires-candidats doivent rester neutres et informatifs, ne pas vanter leurs actions et ne pas confondre cette cérémonie avec un meeting de campagne, sous peine de sanctions. À Saint-Christol-lez-Alès, le maire UDI a bien entendu les consignes et s’est évertué, tout au long de son discours, à surveiller son langage devant ses administrés qui se sont déplacés en nombre ce mardi soir : la Maison pour tous était pleine à craquer.

« L’exercice est délicat, commence Jean-Charles Bénézet. La proximité des élections impose une neutralité encore plus grande et je ne suis pas autorisé à enjoliver le travail effectué par l’équipe municipale. Je vais donc rester le plus factuel possible. » Dans son scrupuleux choix des mots, le premier magistrat souligne néanmoins « l’enthousiasme et la motivation dans la conduite des affaires de la commune » dans un « contexte économique tendu. » Il explique que « l’équipe a pu œuvrer pour atténuer les difficultés en baissant par exemple le prix de la cantine scolaire ou en proposant la gratuité de la médiathèque » avant de rappeler la double complexité de « garantir un niveau de services publics et de contenir les dépenses. »

Le maire a présenté ses vœux entouré de son équipe municipale. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le maire a présenté ses vœux entouré de son équipe municipale. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

L’édile poursuit son discours en citant « les deux plus gros chantiers de l’année » à savoir la rénovation de l’ensemble des toitures des bâtiments communaux et la construction des vestiaires du complexe sportif du Rouret. Il évoque ensuite un point noir, celui de la sécurité routière, admettant « qu’il y a encore des progrès à faire, mais tout ne dépend pas de nous. » Puis, comme chaque année, le  même « serpent de mer » revient sur le tapis : le fameux contournement routier de Saint-Christol. « C’est un projet toujours à l’ordre du jour mais qui avance à une allure si lente qu’elle est presque imperceptible… Mais les derniers éléments promettent une enquête publique en 2020. »

Avant de conclure, le candidat à sa réélection évoque tout de même, de la façon la plus sobre possible, le scrutin des 15 et 22 mars prochain. « Exprimez votre choix en venant voter », lance-t-il à l’assemblée. C’est à elle de choisir si Jean-Charles Bénézet sera, ou non, à nouveau sur l’estrade en janvier 2021.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité