A la uneActualitésSociété

EN IMAGES Plus de 2 000 manifestants rassemblés à Nîmes contre la réforme des retraites

Pour ce samedi, le cortège a longé les quais de la Fontaine pour emprunter la rue Général Perrier (Photo Corentin Corger)

Cet après-midi, Nîmes accueillait une nouvelle manifestation départementale contre la réforme des retraites. Plus de 2 000 personnes étaient réunies pour marcher en centre-ville. 

Loin de la dizaine de milliers de manifestants réunis jeudi, entre 2 000 et 3 000 personnes étaient tout de même rassemblées cet après-midi à Nîmes sous les couleurs des traditionnels syndicats : CGT, FO, Solidaires... Des chiffres communiqués par la CGT, proche de ceux de la police qui annonce environ 2 000 personnes. Avec comme slogan, "la retraite à points, on en veut point", répétait au micro le représentant de la CGT, situé en tête de cortège. Un leadership non contesté cette fois-ci par les Gilets jaunes, après les quelques échauffourées de jeudi, dont la centaine de représentants est presque passée inaperçue. Le service d'ordre des syndicats avait été renforcé pour éviter tout débordement.

Pour ce premier jour du week-end, l'itinéraire a été modifié avec un passage dans les rues commerçantes. Des Jardins de la Fontaine, les manifestants ont pris la direction du boulevard Victor-Hugo pour emprunter la rue Général Perrier puis le boulevard Amiral Courbet afin de terminer devant la préfecture du Gard. Au coeur du cortège, se trouvaient notamment des élus et personnalités communistes : Denis Lanoy, Vincent Bouget, Jean-Michel Suau, Christian Bastid et Jean-Luc Gibelin. Le vice-président en charge des mobilités à la Région Occitanie, habituellement mobilisé sur Alès, était présent pour la deuxième fois à Nîmes pour montrer son soutien aux manifestants.

"Il n'y a pas 36 solutions. Le gouvernement est obligé d'entamer de réelles négociations. On voit qu'il y a un rejet populaire, les gens sont très attachés à la retraite qui est l'aboutissement d'une carrière. L'âge pivot est une fausse question. On doit pouvoir partir dignement à 60 ans", a déclaré le proche de Carole Delga. Les prochaines mobilisations sont prévues ce mardi 14 et ce jeudi 16 janvier.

Une manifestation à revivre en images : 

Pas de manif, sans "bombarde" ni fumigènes (Photo Corentin Corger)
"La retraite à points, on en veut point", le message est clair ! (Photo Corentin Corger)
Les manifestants ont de l'imagination pour caricaturer le président Emmanuel Macron (Photo Corentin Corger)
Le cortège a emprunté la rue commerçante du Général Perrier (Photo Corentin Corger)
Les personnalités communistes mobilisées avec Jean-Luc Gibelin au centre (Photo Corentin Corger)
En queue de peloton, les femmes donnaient de la voix (Photo Corentin Corger)

 
 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité