A la uneActualitésPolitique

NÎMES Sondage exclusif Municipales : les réactions politiques

(Photo : Anthony Maurin)

À deux mois des Municipales Objectif Gard crée l’événement, en publiant les résultats de nôtre sondage OpinionWay (*) sur les intentions de vote du premier et du second tour éventuel. Si elle n'est qu'une photographie du paysage politique, l’étude donne quelques indications sur les forces en présence. 

C'est ainsi que l'on apprend qu'après presque 20 ans au pouvoir, Jean-Paul Fournier ne lasse pas les Nîmois. Selon notre sondage, le maire arriverait en tête du premier tour des Municipales, devant le candidat écologiste, Daniel Richard, la surprise de ce scrutin. Derrière, le Rassemblement national est en perte de vitesse et le président de l’Agglo, Yvan Lachaud, peine à convaincre. 

Découvrez les premières réactions :

Yoann Gillet, candidat Rassemblement national à Nîmes : "Nous avons l'habitude, au Rassemblement national, d'être sous-évalués dans les sondages. C'est une méthode du système pour tenter d'influencer les électeurs. Nous sommes à deux mois du premier tour. La campagne commence à peine. Je peux vous dire que sur le terrain, le son de cloche n'est pas le même. Les électeurs de Droite savent que je suis le seul à mener une liste de Droite. Jean-Paul Fournier, David Tebib, Yvan Lachaud...Tous aurons des membres de La République en marche. Tous courent derrière Macron. Permettez-moi de vous dire que votre sondage ne m'inquiète pas et ne me paraît pas très sérieux."

Jo Menut et Vincent Bouget, têtes de liste PCF : "Le sondage a été réalisé alors que notre candidature n’était pas encore annoncée, alors que la campagne n’est pas lancée, alors que les programmes ne sont pas rendus publics, la composition des listes pas encore connue. Alors si ce sondage donne quelques indications à l’instant T, il ne sera pas forcément la vérité dans deux mois. Mais il indique qu’il y a la nécessité de porter haut les idées de justice sociale, de démocratie, d’écologie et de construire un projet qui reconnaisse l'égale dignité de chaque habitant et engage la ville vers l'avenir. Nous allons y mettre toutes nos forces, notre sincérité, notre volonté."

Franck Proust, 1er adjoint au maire de Nîmes : "Comme tous les sondages, on est surpris sans l'être. C'est une photo à l'instant T. Sur l'ordre je ne suis pas surpris. On sent l'adhésion sur le terrain pour Jean-Paul Fournier. Par ailleurs, comme dans les grandes villes, j'ai accès à des études qui montrent que lorsque le maire a un bon bilan, il est en situation favorable et fait la différence. Concernant Daniel Richard, j'ai toujours dit qu'il serait dans ces hauteurs ayant réussi le pari de réunir la Gauche. Après si le personnage est dans une forme d'ambiguïté sur son rapport à la Gauche. Enfin, pour Yvan Lachaud, je ne suis pas surpris non plus. Je l'avais dit en 2014 : l'écart entre Jean-Paul Fournier et lui est important."

Jérôme Puech, chef de file du Parti socialiste pour les Municipales : "Le sondage publié par Objectif Gard confirme deux choses : le maire sortant est favori de l’élection et l’écologie occupe une place centrale dans l’enjeu municipal à venir. Cette tendance reste à prendre avec beaucoup de précautions dès lors que la campagne électorale n’a pas vraiment démarré. Nous devons rester humble et sincère dans nos engagements. Le sondage confirme l’option du PS nîmois de s’inscrire dans une dynamique de rassemblement large de la Gauche et des écologistes derrière Daniel Richard. La question qui se pose désormais aux amis communistes : voulez-vous continuer à faire le jeu de Jean-Paul Fournier au point de disparaître de la vie municipale ?"

Catherine Bernié-Boissard, conseillère municipale à Nîmes : "Divisée, la Droite Fournier-Lachaud n’est pas majoritaire, après 18 ans de gestion commune (sondage Opinion Way, Objectif Gard). Un espoir pour la Gauche, les écologistes et les forces citoyennes ? Oui, à condition d’être unis et crédibles face aux trois Droites : Républicains, En Marche et RN. Sur la ligne de départ et divisés, on en est déjà au tiers des suffrages exprimés. Si on décide de faire la course ensemble, c’est une nouvelle dynamique qui s’engage. Pour passer, comme en 1995 avec Alain Clary et Alain Fabre-Pujol, la ligne d’arrivée en tête."

Karine Voinchet, leader de la France insoumise : "Ce sondage montre que seul un rassemblement sur des bases résolument écologiques et sociales est en capacité de battre la Droite et l’extrême-droite à Nîmes. Le RN recule et c’est tant mieux. Le maire actuel bénéficie de la prime au sortant mais la campagne ne fait que commencer."

Julien Plantier, adjoint aux Sports de la ville de Nîmes et porte-parole de campagne pour Jean-Paul Fournier : "C'est un élément à prendre en considération à deux mois du scrutin. Nous concernant, nous n'allons pas tomber dans l'autosatisfaction ou l'euphorie. Jusqu'au 22 mars prochain, nous allons continuer à convaincre les Nîmois sur le bilan depuis 2001 et les projets que l'on va présenter. C'est instructif et toujours très intéressant d'avoir les forces en présence. Après, nous allons mobiliser et poursuivre cette dynamique."

Jean-Paul Boré, porte-parole de TPNA et soutien de Daniel Richard : "Une bonne nouvelle porteuse d’espoir pour Nîmes et son agglomération. TPNA a fait le bon choix du rassemblement citoyen autour des enjeux écologiques qui dépassent tous les clivages. Alors mobilisons-nous pour que Nîmes et son Agglomération s'inscrivent très vite dans les changements nécessaires pour un développement économique, social et démocratique au service de cette ambition. Avec Daniel Richard nous pouvons ensemble faire de Nîmes une cité modèle pour l'avenir."

*(*) Ce sondage a été réalisé entre le 9 et le 11 janvier 2020 sur un échantillon de 500 personnes inscrites sur les listes électorales ou ayant l'intention de le faire, issues d’un panel de 754 personnes représentatives de la population de la ville de Nîmes âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de quartier de résidence.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité