ActualitésPolitique

RODILHAN Le maire sortant Serge Reder arrête, son 3e adjoint candidat à la succession

Au centre, Serge Reder (en blanc) qui laisse la main à son adjoint Patrice Planes (en bleu), tête de liste de "Rodilhan pour tous" (Photo Ville de Rodilhan)

Dimanche dernier, lors de la présentation de ses vœux, Serge Reder a officiellement annoncé qu'il ne se représenterait pas pour un quatrième mandat à Rodilhan. C'est son troisième adjoint, Patrice Planes, qui devrait prendre sa succession. Il est la tête de liste de "Rodilhan pour tous", la seule déclarée dans cette commune. 

Maire de Rodilhan depuis 2003 où il avait succédé à Bernard Fabre, Serge Reder a donc décidé de ne pas se représenter pour un quatrième mandat. Un choix d'arrêter que le premier édile a annoncé aux administrés dimanche dernier lors de ses vœux. L'occasion de présenter celui qui devrait lui succéder, Patrice Planes, le seul candidat actuellement déclaré dans cette commune pour les élections municipales du 15 mars prochain.

Cet ancien professeur des écoles âgé de 59 ans, à la retraite depuis le 1er septembre 2019, est entré à la mairie en 2008 en tant qu'adjoint aux Festivités et aux associations. Un fidèle de Serge Reder devenu troisième adjoint sur ce dernier mandat où il avait également la gestion des finances. Un successeur désigné par le maire sortant. "C'est lui qui m'a proposé de prendre la suite. Je n'ai pas hésité de me lancer dans cette nouvelle aventure. La vie municipale m'a toujours intéressé", commente celui qui va mener la liste "Rodilhan pour tous".

Un signe de la continuité puisque cette liste sans étiquette porte le même nom qu'en 2014. "Dans mon équipe, il y a des gens de tous horizons. On part sur un projet de village", abonde Patrice Planes. Sur 23 conseillers municipaux, dix devraient être renouvelés dont cinq qui faisaient jusqu'alors partie de l'opposition. Un candidat qui débute sa campagne avec un courrier adressé ce week-end aux Rodilhanais avant une réunion publique programmée début mars.

Seul candidat déclaré

Avant de présenter de nouveaux projets, Patrice Planes veut terminer ceux déjà engagés comme l'extension de l'hôtel de ville et la construction de la ZAC Rodilanum composée de logements, d'une maison en partage ou encore d'une crèche, dont les travaux doivent débuter courant 2020. Si d'ici le 27 février aucune autre liste n'émerge, Patrice Planes deviendrait donc le quatrième maire de la plus jeune commune du Gard, créée en 1962.

Une nouvelle page qui se tourne après 17 ans de mandature de Serge Reder marquée par sa condamnation en mars 2017 à six mois de prison avec sursis dans une affaire de favoritisme concernant la pose de la pelouse du stade Gérard-Didier. Un événement évoqué par Serge Reder durant ses vœux dont il persiste sur le fait qu'il n'a rien à se reprocher. Désormais à la retraite, ce dernier aura certainement des envies de voyages, peut-être en Italie...

Corentin Corger 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité