A la uneActualitésCulture

FAIT DU JOUR Pxrselow, un jeune Nîmois qui veut percer dans le rap

Outre ses talents de rappeur, Pxrselow joue de son regard comme sur le tournage de son dernier clip "Tous les soirs" (Photo NSDS)

Âgé de 17 ans, le jeune Nîmois Pxrselow fait une entrée remarquée dans le monde du rap. Ses débuts sont prometteurs avec notamment son titre "Le bon chemin" qui a dépassé les 1,7 millions de vues sur Youtube en cinq moins. Il sera présent sur la scène de la Cigale à Paris, le 13 juin prochain. Portrait.

"Je rêve de studio, pas d'école, d'ouvrir un label, pas des livres", rappe Pxrselow en septembre 2019 dans un freestyle qui lui permet de se faire remarquer sur la page Instagram "1minute2rap", qui compte plus de 600 000 abonnés et qui organise chaque mois un concours entre jeunes rappeurs. À seulement 17 ans, le message de celui qui s'appelle en réalité Evan Persello, est donc clair : "Je veux vivre de la musique et ne pas passer à côté d'une vie d'artiste." Surnommé Px par les intimes, il a choisi comme nom de scène Pxrselow car "ça faisait plus stylé".

Actuellement scolarisé en Terminale ES au lycée Daudet, ce pur nîmois qui a grandi dans le quartier de Vacquerolles s'est déjà fait une petite notoriété et grandit tranquillement dans le "rap game". Adolescent, il écoutait ses idoles Lacrim, Gradur et surtout SCH - "C'est lui qui me fascine le plus, je l'admire", souligne-t-il - avant d'essayer lui-même d'écrire et de poser sa voix dans l'intimité de sa chambre. Un premier essai qu'il qualifie de "laid" avant d'être inspiré en février 2018, un jour où il neigeait sur Nîmes.

"À 3h du matin, j'ai trouvé une instru mélancolique qui m'a beaucoup inspiré et le texte est sorti de manière spontanée. Et là c'était bien", explique l'artiste. Une chanson intitulée "Jour d'hiver" dont les retours positifs poussent Evan à enregistrer le morceau en studio. "C'est un mec qui dépanne pour 20 € dans un appart", précise-t-il. Publié sur Youtube en avril 2018, le morceau atteint les 50 000 vues en un an. Un premier son, qui entraîne quelques abonnés supplémentaires et qui pousse surtout le Nîmois à tenter sa chance sur des concours de freestyle.

 
Il remporte un concours sur le thème de l'amour organisée par la page "Lerapfrançais". Il connaîtra le même succès avec "1minute2rap". Le principe est simple : chaque candidat doit envoyer un freestyle d'une minute filmé en vidéo. Avec un extrait du titre "Le bon chemin", Pxrselow fait le buzz et commence à se faire connaître dans le milieu : "j'ai pris 10 000 abonnés en deux semaines sur Insta, je ne m'y attendais pas." 

À tel point, qu'une boîte de production lui propose de prendre en charge l'intégralité des frais pour enregistrer le morceau et tourner le clip. Il vit son premier véritable tournage dans un studio à Poulx et signe son premier vrai contrat avec quelques pourcentages des bénéfices à la clé. Le 28 août 2019, le clip est publié sur toutes les plateformes.

Si les débuts sont calmes, très vite la mayonnaise prend et la chanson passe la barre du million de vues sur Youtube en moins de trois mois (à retrouver en vidéo en bas de l'article). Celle des deux millions devrait être dépassée dans un mois. "Le bon chemin" compte également plus de 1,2 millions d'écoutes sur Spotify.

Pxrselow devant les arènes de Nîmes (Photo Corentin Corger)

Un succès inattendu que le rappeur explique par "un son universel. N'importe quel garçon ou fille peut s'y identifier. Je raconte qu'au collège je ne me sentais pas beaucoup entouré et que l'on ne me calculait pas. Je me sers de mon vécu, c'est tellement simple." Un talent inné pour raconter sa vie d'ado alors qu'il n'a jamais pris un cours de chant et que personne n'a de lien avec la musique dans sa famille.

En novembre dernier, il sort "Tous les soirs" en feat avec Devogvng, un autre rappeur nîmois, qui avoisine les 100 000 vues. "C'est une petite erreur de parcours. Après mon premier carton j'aurais dû continuer en solo", avoue avec le recul l'artiste qui continue son bonhomme de chemin. Un nouveau titre va bientôt sortir, intitulé "Lost". Pour enregistrer et tourner le clip, Evan peut compter sur le soutien de ses amis réunis sous le collectif NSDS. "C'est de la débrouille. On se démerde avec les pourcentages des stream", assure le Gardois.

"Pour l'instant je ne suis personne"

Un petit billet récolté grâce à son titre phare avant d'espérer pouvoir vivre de sa passion. Sa progression se poursuit avec sa présence à Paris, il y a deux semaines, pour participer au volume 2 de l'album "1minute2rap" en compagnie de tous les jeunes talents révélés en 2019. Une récompense dont découle un concert qui lui donnera l'opportunité de se produire sur la scène de la Cigale à Paris, le 13 juin 2020. Pxrselow, qui va aussi passer son bac cette année, accorde une place importante à sa carrière.

"Je continue de taffer et d'alimenter sur les réseaux. Après je ne peux pas me faire oublier, car pour l'instant je ne suis personne", déclare t-il avec beaucoup d'humilité. Avec presque 70 000 abonnés sur Instagram, il commence à se faire un nom avec un regard perçant qu'il lui donne un atout de plus. Une pépite décelée notamment par Universal et Sony qui ont contacté l'artiste mais "il n'y a pas eu de suite. Pour l'instant je préfère rester seul ou me tourner vers une petite maison de disque. Je ne veux pas être une machine à sous." Sûr de sa force, Evan envisage de prendre une année sabbatique à la fin de son année scolaire pour se consacrer uniquement à la musique et percer dans le rap.

Corentin Corger

Retrouvez les titres de Pxrselow "Le bon chemin" et "Lost" : 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité