A la unePolitique

BEAUCAIRE Que la campagne des Municipales commence !

Julien Sanchez, maire de Beaucaire depuis 2014 (Photo : Coralie Mollaret)

À deux mois des élections, le maire Rassemblement national, Julien Sanchez, a tenu le dernier conseil municipal de sa mandature 2014-2020. Il annoncera officiellement sa candidature, ce samedi. 

Tombée dans l’escarcelle de l’extrême-Droite en 2014, Beaucaire est un symbole pour Marine Le Pen. La preuve que son parti contestataire est capable de gérer des municipalités, quand ses opposants prédisaient le chaos. C’est dans ce contexte national que Julien Sanchez a tenu, ce mercredi, le dernier conseil municipal de sa mandature 2014-2020. Toujours pas déclaré candidat à sa succession (une réunion publique est prévue samedi au Casino municipal, NDLR), l’édile a annoncé que le budget 2020 serait voté en avril, après les élections. « On le fait chaque année en avril. On ne va pas changer. Et ça permettra à la prochaine équipe de faire son propre budget », précise la municipalité. Certains de ses opposants y verront plutôt un manque de courage.

Julien Sanchez salue le communiste Jean-Luc Gibelin

Durant la séance, 10 000€ ont été débloqués pour l’élaboration du programme technique détaillé de l’agrandissement de la base nautique. Un gros chantier pour Beaucaire qui ne sortira de terre qu’après les élections. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre de la candidature de la commune, comme base arrière des Jeux Olympiques 2024. « C’est important de lancer ces études aujourd’hui pour ne pas perdre de temps. On sait que la Région peut nous aider à hauteur de 60% », commente le maire, lequel avait attaqué en justice la présidente socialiste, Carole Delga, pour obtenir des crédits du Conseil régional.

Une fois n’est pas coutume, Julien Sanchez a eu un mot de sympathie à l’endroit du vice-président PCF en charge des transports à la Région, Jean-Luc Gibelin : « Malgré nos oppositions, les dessertes ferroviaires sont plus nombreuses à Beaucaire depuis le 9 décembre. De plus, des travaux démarreront en février pour rénover notre gare. » De ce fait, la municipalité a étendu les horaires de la navette municipale, en créant une halte devant la gare permettant aux Beaucairois de prendre le train. Enfin, quand la grève sera terminée.

Un avant-goût des Municipales

Ce qui a été moins inhabituel, ce sont les chicayas avec l’opposition. Sur la vente de deux immeubles de la mairie à une SCI tarasconnaise, l'opposant de Droite Christophe André s’indigne : « 180 mètres carrés à Beaucaire se vendent 80 000€ ! » Impassible, le trentenaire justifie : « Il s’agit de bâtiments inhabitables, à l’état de quasi ruine. »

Quant à l’acquisition d’un local commercial par la mairie, l'élu de Gauche Luc Perrin n’est pas fan de l’interventionnisme municipal : « La commune n’a pas à se substituer aux particuliers pour imposer certaines directions de développement. » Julien Sanchez répondra qu’il s’agit « de notre volonté politique pour redynamiser le centre-ville. C’est aussi une bonne affaire pour la commune qui achète ce local à 20 000€ au lieu de 180 000€ ! »

À l’approche des élections, la municipalité a exceptionnellement débloqué des subventions en avance à deux associations : 17 000€ pour Gym-Flip et 16 000€ pour l’association de commerçants UCIA. « Je pense qu’il faudrait informer toutes les associations de ce possible déblocage de crédit en avance, quitte à enlever 10% des sommes, en laissant le soin à la prochaine équipe de les attribuer. L’an dernier, ces subventions avaient été débloquées en février », pointe Christophe André.

Enfin, les élus ont voté l’embauche de saisonniers pour la période estivale. Christophe André tique et objecte : « Quelle surprise quand on s’aperçoit qu’une partie des vacataires sélectionnés se retrouvent ensuite à distribuer vos tracts politiques ! N’est-il pas possible d’associer les élus au choix des vacataires ? » Julien Sanchez rétorquera qu’il a déjà tout le personnel ainsi que les élus compétents. Que la campagne commence…

Coralie Mollaret
coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité