A la uneActualitésSociété

NÎMES Les avocats continuent leur mouvement de grève et donnent de la voix, n’en déplaise à certains

Les avocats du barreau de Nîmes étaient rassemblés dans la salle des pas perdus pour poursuivre leur mouvement de grève (Photo Romane Grignon)

Ce vendredi 24 janvier avait lieu au palais de justice un rassemblement des avocats du barreau de Nîmes pour protester contre la réforme des retraites, présentée aujourd'hui même au conseil des ministres.

Rappelez-vous la semaine dernière déjà, lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel, le bâtonnier maître Chabaud appelait ses confrères à rejoindre et continuer le mouvement de grève initié le 6 janvier dernier. Ce matin l'ordre du jour était le même, à une chose près.

Si vendredi dernier le silence était de mise à leur départ de la cour d'appel, ils se sont aujourd'hui bien fait entendre. Voire un peu trop, entraînant un invité surprise a faire une courte apparition ! En effet, le ténor des prétoires, "Acquitator" lui-même, Me Éric Dupont-Moretti, en séance dans la salle des assises, a vivement apostrophé certains avocats, dont maître Valérie Bach, en raison du volume sonore trop élevé. Un courte altercation à la suite de laquelle maître Chabaud a pris la parole.

Un nouveau geste symbolique qui interpelle

"Le 24 janvier n'est pas une date choisie au hasard, a-t-il commencé. Il s'agit de la journée internationale de lutte en faveur des avocats en danger. Nous avons, nous ici, un danger économique." Un danger économique qui menacerait près de 40% des cabinets d'avocats sur le plan national, au regard de l'augmentation des charges annoncées.

Afin de symboliser ce chiffre contre lequel ils se révoltent, le bâtonnier Chabaud a fait monter derrière lui 40% de ses confrères présents. Un geste symbolique, fort dans le but de montrer l'ampleur du problème qui est le leur. "Voilà ce contre quoi nous devons continuer à nous battre !", a commenté le bâtonnier.

40% des avocats présents au rassemblement étaient debout derrière Me Chabaud, Un symbole fort (Photo : Romane Grignon)

Suite à cela, Me Chabaud a dévoilé la suite du mouvement et s'est félicité du changement d'opinion d'une portion du public qui réalise que "la réalité ce n'est pas ce que l'on voit dans les séries ou dans les reportages d'actualités qui ne suivent que des soit disant ténors du barreau, des stars du barreau, qui s'offusquent qu'on fasse un peu de bruit." Une dernière pique lancée à Éric Dupont-Moretti, avant de féliciter le barreau et de lever le rassemblement sous une tonitruante salve d'applaudissement.

Romane Grignon

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité