A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Il va falloir cadrer tout ça…

Nîmes affronte Saint-Étienne sans son capitaine Anthony Briançon ni son meilleur buteur Renaud Ripart, blessés (Photo Anthony Maurin)

Privés de deux de ces cadres majeurs, le capitaine Anthony Briançon et l'attaquant Renaud Ripart, le Nîmes Olympique (19e, 15 pts) se déplace à à Saint-Étienne (15e, 25 pts) pour la 21e journée de Ligue 1 avec la plus faible attaque de l'élite. Coup d'envoi à 20h. 

C'est la neuvième fois consécutive que le Nîmes Olympique est en position de relégable avant d'ouvrir ce 21e chapitre de la saison. Dans la zone rouge certes mais toujours au contact du barragiste Amiens, 18e et situé à seulement trois points. Des Picards qui se déplacent dans le même temps à Brest, 14e. Dans ce duel à distance le moindre point glané peut avoir son importance. En ramener un du stade Geoffroy-Guichard serait déjà une performance louable même si la situation actuelle du club forézien rééquilibre les débats.

Quinzièmes, les Verts restent sur quatre défaites d'affilée en championnat dont la dernière contre Nantes (0-2) dans une enceinte à huis clos qui va retrouver son public ce samedi. Une terre forézienne où hormis les Canaris, le PSG et Metz ont déjà gagné cette saison. En janvier, les hommes de Claude Puel se sont seulement rassurés en passant deux tours de Coupe de France face au FC Bastia-Borgo (0-3), pensionnaire de Nationa,l et contre le Paris FC (2-3), une formation de Ligue 2, avant de se rendre mardi prochain à Monaco, pour les 8e de finale.

Koné pas qualifié, Denkey aligné ?

Outre le soutien du peuple vert, l'entraîneur Claude Puel retrouve de nombreuses forces vives. Les défenseurs Saliba, Gabriel Silva pour solidifier une défense perméable classée 16e de Ligue 1, le milieu M'Vila et les attaquants Hamouma et Bouanga. Arrivé cet été, c'est déjà la troisième fois que le Gabonais va retrouver ses anciens coéquipiers. À noter que Boudebouz et Youssouf sont encore blessés. Quant à Bernard Blaquart, il peut seulement compter sur la première recrue Benrahou. La deuxième, Moussa Koné, qui s'est officiellement engagé ce mercredi, n'est pas qualifiée pour disputer cette partie.

Au match aller, Romain Philippoteaux et les Nîmois ont manqué d'efficacité (Photo Anthony Maurin)

Et surtout, c'est le premier d'au moins quatre matches que les Crocos vont jouer sans leur capitaine Briançon et leur infatigable attaquant Ripart. Le Nîmes Olympique n'avait plus disputé un match de championnat sans son duo depuis le 9 décembre 2016, battu 2-1 aux Costières par Brest.

Un rôle de cadres que vont devoir davantage assumer Martinez, Deaux, Philippoteaux et le probable capitaine Théo Valls. Difficile de s'imposer sans le patron de la défense, suppléé par Landre, et le meilleur buteur de l'équipe (4 buts), qui sera certainement remplacé par Denkey. Le Togolais, auteur de trois réalisations, va occuper l'attaque de la formation la moins prolifique de l'élite, ex-aequo avec Dijon, avec seulement 15 buts marqués.

Nîmes n'a toujours pas gagné à l'extérieur

L'efficacité offensive a néanmoins été observée lors du succès face à Reims (2-0), mettant fin à la série de 12 matches sans succès, mais elle était de nouveau absente contre Rennes (0-1). "Ce match reflète bien le match aller face à Saint-Étienne. On a senti que l’on aurait pu jouer très longtemps sans marquer", analyse Bernard Blaquart même si face aux Verts, les Nîmois s'étaient crées plus d'opportunités. Un problème récurrent de réussite devant le but que cet affrontement aux Costières illustre parfaitement. "On avait pas été efficaces. C'était le début de notre mauvaise série et on les avait bien relancés", poursuit l'entraîneur.

Avec ce succès, les Stéphanois, avant-derniers, avaient enchaîné 10 matches sans défaite en octobre et novembre pour atteindre la 5e place. Avant de dégringoler en décembre achevant la première partie à la 14e place. À domicile, avec des renforts, les Verts vont vouloir démarrer une nouvelle séquence face à des visiteurs qui n'ont toujours pas gagné à l'extérieur cette saison, à l'instar de la lanterne rouge, Toulouse. Après la lourde élimination subie à Dijon (5-0), en 16e Coupe de France, seuls Landre, Miguel et Benrahou devraient être alignés. Déjà adroit avec son coup franc direct inscrit contre Reims, la patte gauche du joueur prêté par Bordeaux sera l'atout majeur pour cadrer les tentatives nîmoises.

 Corentin Corger

Le groupe retenu : Bernardoni, Dias - Alakouch, Paquiez, Landre, Martinez, Miguel - Deaux, Valls, Sarr, Fomba - Buades, Philippoteaux, Benrahou, Ferhat, Denkey, Stojanovski, Ben Amar.

Composition probable : Bernardoni - Alakouch, Landre, Martinez, Miguel - Deaux, Valls (cap.) - Ferhat, Benrahou, Philippoteaux - Denkey. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité