ActualitésBeaucaire-VaucluseSociété

BEAUCAIRE Le dispositif de vidéosurveillance modernisé et renforcé

Une dizaine d'agents se relaient 7j/7, 24h/24 dans le nouveau centre de surveillance de la commune de Beaucaire. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Les 43 caméras de vidéosurveillance dispersées sur Beaucaire et devenues obsolètes au fil du temps, ont été remplacées par des équipements nouvelle génération, plus performants mais aussi plus discrets. S'ajoutent à ce dispositif existant, de nouveaux objectifs qui d'ici la mi-février cibleront des points de la ville qui en étaient jusqu'alors dépourvus.

Le premier édile beaucairois, Julien Sanchez, ne cachait pas sa fierté ce mardi matin, face à Didier Lauga. Le préfet du Gard était invité à découvrir le nouveau centre de vidéosurveillance installé dans les locaux de la police municipale récemment investis et autrefois occupés par la police nationale. "Les effectifs de la police municipale évoluent. Ils sont passés de 13 en 2014 à 23 actuellement. Les policiers étaient donc à l'étroit dans leurs bureaux, rue Nationale. Nous avons donc acheté l'ancien commissariat, chemin des Romains", explique le maire.

En arrière plan, Laurent Colombeau, chef de service de la police municipale de Beaucaire. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Dans une pièce isolée, 18 écrans recouvrent tout un pan de mur. Les images (*) sont capturées par des caméras de vidéosurveillance qui balaient une grande partie de la ville. Elles sont au nombre de 43, et ont récemment fait peau neuve. "Beaucaire a été une des premières villes en France à être vidéosurveillée, dans les années 80. Le matériel était vieillissant. Il n'y a pas eu d'investissement de la part des municipalités précédentes." C'est désormais chose faite et de manière plus ambitieuse avec la modernisation du réseau existant, ainsi que l'installation de vingt nouvelles caméras sur des lieux identifiés "à risque" par les équipes de la police nationale et municipale. D'ici la mi-février, la route de Comps, le quartier Puech Cabrier ou encore la Banquette seront donc placés sous vidéosurveillance.

"Une arme très efficace pour lutter contre la délinquance"

Coût total de l'opération, comprenant le déploiement de la fibre optique, le renouvellement du réseau de caméras existant et son renforcement ainsi que la création du nouveau centre de vidéosurveillance : un million d'euros. La Ville a bénéficié d'une aide de 200 000 euros de la part de l'État, soit "la plus grosse subvention accordée en matière de vidéoprotection en 2019 dans le Gard", a précisé le préfet. Pas question d'y voir un reproche, bien au contraire, Didier Lauga a salué "le bel effort" de l'équipe municipale beaucairoise. "Ces caméras ne sont pas des gadgets, c'est une arme très efficace pour lutter contre la délinquance."

Le préfet du Gard, Didier Lauga, et la sénatrice Vivette Lopez, en visite dans les locaux de la police municipale de Beaucaire. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Efficace, parce que la vidéosurveillance permet de prévenir un acte de délinquance, d'élucider une affaire qu'elle soit interne ou externe à la commune qui s'est dotée de caméras Lapi, destinées à identifier des plaques d'immatriculation. Enfin et comme l'explique le commandant Jean-Paul Pichard, chef de la circonscription interdépartementale de la sécurité publique de Beaucaire-Tarascon, "c'est un outil utile pour la sécurisation de nos interventions, notamment de nuit."

Un enthousiasme général qui encourage le maire à poursuivre son action. Son ambition, après le mois de mars, si la décision lui appartient encore, est d'étendre encore un peu plus le dispositif pour atteindre les 100 caméras à terme. Souriez, vous êtes filmés !

Stéphanie Marin

* Seul le domaine public est visible à l'image. Les espaces privés sont pixellisés.

Etiquette

1 commentaire sur “BEAUCAIRE Le dispositif de vidéosurveillance modernisé et renforcé”

  1. Coût total de l’opération 1 million d’euro . Etat 200 000 euros … les 800 000 euros restant sont-ils totalement à la charge de la commune? Autre interrogation : passer de 43 caméras à 100 combien cela coûtera cette opération à la commune? Certains diront que c’est le prix a payer pour assurer la sécurité des biens et des personnes mais attention de ne pas tomber dans l’excès qui pourrait se traduire par une note salée des impôts locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité