ActualitésCultureEconomieSociété

GARD Théo Nodet et son court-métrage en lice pour le festival des « vignerons indépendants font leur cinéma »

Théo Nodet a réalisé son premier court-métrage professionnel "Dolium Péplum" en mars 2019, dans les vignes de ses parents à Sabran. (photo DR)

Onze ans que la manifestation "Les vignerons indépendants font leur cinéma" existe. Cette année, 10 courts-métrages seront présentés au public dans trois villes du Gard. Les lauréats seront connus le 30 janvier, à Nîmes, au Sémaphore, à partir de 20 h 30.

Parmi les 10 films en lice, on note "Dolium Péplum", réalisé par Théo Nodet, 25 ans, tout juste sorti de ses études de cinéma à Montpellier. C'est le seul local de la compétition puisque ses parents sont à la tête du domaine du Moulin de Pourpré, à Sabran. Tout naturellement, le jeune cinéaste a décidé de tourner sur les terres familiales en mars 2019. Au temps des sarments d'hiver.

Pas vraiment intéressé pour devenir viticulteur, Théo Nodet a en revanche passé son enfance à jouer dans les vignes. À imaginer des histoires dignes de savoureux péplums : "Je me prenais pour un chevalier étant enfant. J'ai décidé que mon court-métrage ne traiterait pas de la viticulture en elle-même mais comment les enfants se réapproprient les vignes. Souvent comme des décors de cinéma."

Plus d'une vingtaine d'enfants ont été choisis pour tourner ce court-métrage de 8 minutes. (photo DR)

Ce premier court-métrage professionnel, Théo Nodet l'a tourné comme un miroir de son âge tendre. Et pour boucler la boucle, il a fait appel à ses copains de l'époque pour l'aider. Une petite équipe de 6 techniciens avec qui il a terminé le tournage en quatre jours.

La vingtaine d'acteurs sont des enfants de la région âgés entre 8 et 13 ans. "J'en ai repéré plusieurs dans mon ancien cours de théâtre à Bagnols-sur-Cèze Sud-Horizon et j'ai pris plusieurs figurants dans les écoles locales", explique Théo Nodet, qui poursuit : "On dit que sur un tournage le plus difficile ce sont les animaux et les enfants mais ça s'est très bien passé. Ils l'ont pris comme un jeu avec les épées en mousse. Enfants, on rejoue les films que l'on a déjà vus."

Ses petits acteurs découvriront le court-métrage pour la première fois sur grand écran lors de la soirée de lancement. Deux autres projections auront lieu le 31 janvier à 18 heures, au cinéma Casino, à Bagnols-sur-Cèze, et le 1er février à 19 heures, au domaine du parc Saint-Charles, à Montfrin.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité