Actualité générale.Actualités

BAGNOLS/CÈZE La ville labellisée « Fabrique des territoires »

(Marie Meunier / Objectif Gard)
La ville de Bagnols a lancé un appel à projets afin d'ouvrir un espace d'inclusion numérique dans le quartier des Escanaux. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les 80 premières labellisations "Fabrique des territoires" ont été dévoilées ce lundi 3 février par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. La ville de Bagnols-sur-Cèze en fait partie.

Cette labellisation permet de développer des tiers-lieux, c'est-à-dire des espaces physiques où plusieurs acteurs se rencontrent, échangent et cohabitent pour œuvrer ensemble. Par exemple : espaces de coworking, campus connecté, atelier partagé, Fablab, garage solidaire, friche culturelle, maison de services au public…

La municipalité de Bagnols, elle, a lancé un appel à projets afin d'ouvrir un espace d'inclusion numérique dans le quartier des Escanaux. C'est grâce à cela qu'elle a été choisie pour la labellisation. Ce projet a pour but de réduire la fracture numérique en offrant à toute la population un service d'accès aux démarches en ligne. L'objectif étant que la Caisse d'allocations familiales, Pôle Emploi, Habitat du Gard ou encore les services de la mairie s'approprient le lieu et guident les utilisateurs bagnolais.

"Le Gouvernement prévoit de soutenir 150 "Fabriques de territoires" situées en dehors des grands centres urbains et 150 dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville", est-il indiqué sur le site du Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET). Toujours selon le CGET, "les 300 "Fabriques de territoires" sélectionnées seront financées à hauteur de 75 000 à 150 000 € sur trois ans".

Via un communiqué, le député Anthony Cellier salue cette labellisation "qui, dans le prolongement du dispositif "Action cœur de ville" et de la signature de la déclaration d'engagement avec l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) de la semaine dernière, contribuera indéniablement au "vivre ensemble", à l’animation et à la création de lien social au sein du quartier politique de la ville (QPV) des Escanaux".

Ma.M.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité