A la uneActualitésSociété

TOROS Alès se taille la part du toro

(Photo Anthony Maurin).

La feria de l'Ascension aux arènes du Tempéras aura lieu du 21 au 24 mai prochains.

En terre alésienne, le toro est roi (Photo Archives Anthony Maurin).

Le jeudi 21, la feria débutera à 16h30 par une course camarguaise qui sera suivie d'un toro-piscine à 21h15.

Le lendemain, vendredi 22 donc, Alès fêtera les 20 ans de la manade Vinuesa avec une course à l'Avenir. Passons à présent à la partie espagnole de cette feria de l'Ascension.

Nino Julian et le difficile Alain Tardieu (Photo Anthony Maurin).

Samedi en matinée, à 11h, novillada sans picador à l'issue de laquelle sera remis le trophée de la révélation au Tempéras. Deux becerros des frères Jalabert et deux autres de chez les quasi voisins Barcelo affronteront Canten (Brousse), Clément Hargous, Nino Julian et Raphaël Ponce de Leon. Hormis le Bordelais Hargous, les trois autres ont moins de 20 ans et sont Nîmois.

Un toro du Curé de Valverde en 2016 à Alès (Photo Archives Anthony Maurin).

Après la jeunesse, la force, avec le desafio de ganaderias françaises. Les Curé de Valverde chers à Jean-Paul Couturier qui est leur propriétaire et qui les a sauvés des enfers de l'oubli. Pour relever le défi, les pupilles du Biterrois Robert Margé qui ont toute leur place dans ce type d'arène. D'ailleurs, comme les Curé qui ont retrouvé leurs habitudes en Cévennes, les Margé peuvent prendre leur quartier printanier dans la cité des gueules noires.

Sanchez Vara à Alès en 2017 (Photo Archives Anthony Maurin).

Francisco Javier Sanchez Vara, Cristian Escribano et Miguel Angel Pacheco affronteront ces toros pas comme les autres. Trois Espagnols contre six Français, il va y avoir du sport... Pour Sanchez Vara, lui aussi habitué des arènes du Tempéras, la temporada 2019 a été positive avec 11 corridas, 29 oreilles et deux queues coupées.

Plus modeste, Cristian Escribano a quant à lui réalisé cinq paseos et coupé quatre oreilles. Enfin, Miguel Angel Pacheco est un mélange des deux premiers. Pour lui, la saison 2019 se résume à neuf corridas et 11 oreilles coupées.

Un novillo de Cuillé en 2016, jour de grâce... (Photo Archives Anthony Maurin).

Le dimanche 24 mai à 11h, traditionnelle novillada mais cette fois, novillada mixte. Pour le deuxième trophée Philippe Cuillé, trois novillos de chez Cuillé fouleront la piste et se frotteront à Francisco Montero, Jose Antonio Valencia et Solalito. Un becerro de Cuillé sera attribué au vainqueur de la NSP de la veille, une excellente chose.

Deux fois à terre... Ce toros du Marquis d'Albaserrada a mis deux fois la cavalerie à terre l'an dernier à Alès (Photo Archives Anthony Maurin).

Enfin, pour achever ce cycle alésien, mano a mano de competencia internationale avec les toros portugais de Palha, les espagnols (mais quasi français) du marquis d'Albaserrada et les bien camarguais de chez Blohorn. Une souche Pinto Barreiros et Parladé pour les toros de Palha, une Domecq pour Albaserrada et Jandilla pour Blohorn.

Alberto Lamelas en 2019 (Photo Archives Anthony Maurin).

Si les ganaderia seront trois, les piétons seront deux. Alberto Lamelas, le blessé alésien, revient prendre sa revanche, encore. Après une saison qui l'a vu défiler pour neuf paseos et couper 13 oreilles, le natif de Cortijos Nuevos est un vrai gaillard, apprécié d'Alès et qui donne toujours au maximum.

Le Martégal et futur matador de toros (alternative à Arles le 13 avril prochain) Maxime Solera sera aligné pour cette course dantesque. Avec au moins une corrida au compteur en 2019, sa temporada 2018 (en novillada piquée) est de 18 courses pour 15 oreilles coupées. Jérémy Banti, qui arrêtera sa carrière en fin d'année, sera le sobresaliente du mano a mano.

Maxime Solera en avril dernier à Arles (Photo Archives Anthony Maurin).

Réservation : à compter du 17 février par téléphone au 06 27 60 77 70, par mail sur temperasalescevennes@gmail.com et à compter du 16 mars en ligne sur feria-ales.fr.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité