A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSorties Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 10 février

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en cinq infos !

Nîmes Olympique

Martinez maquera probablement le déplacement à Rennes (photo Anthony Maurin)

À Rennes sans Martinez. En recevant un carton jaune samedi soir à Nice, le défenseur Nîmois a été averti pour la troisième fois en l’espace de sept matches. Il devrait donc être suspendu, non pas pour la réception d’Angers (15 février) mais pour le déplacement à Rennes (23 février). L’ancien strasbourgeois avait déjà reçu un carton jaune des 20e (Nîmes – Reims 2-0) et 22e journées (Nîmes – Monaco 3-1). Un fait de jeu qui porte bonheur aux Crocos qui à chaque fois se sont imposés.

De bonnes nouvelles de l'infirmerie. Plus de peur que de mal pour Romain Philippoteaux. Sorti sur blessure à Nice après un tacle assassin de Boudaoui, l'ailier nîmois souffre d'une petite entorse et pourrait faire son retour dans le groupe d'ici une grosse semaine. "On a eu très peur, mais ça devrait aller", a réagi Bernard Blaquart, qui avait le sourire ce lundi. Et pour cause, les nouvelles sont tout aussi bonnes pour Renaud Ripart. Le vice capitaine des Crocos s'est entraîné à part au cours de la matinée. Encore trop juste pour la réception d'Angers, il devrait prétendre à une place dans les 18 pour le match à Rennes, dans deux semaines. Absents à Nice, Théo Valls et Lucas Deaux se sont entraînés avec le reste du groupe cet après-midi. Le premier devrait être opérationnel ce week-end. Pour le second, rien n'est joué.

Paul Bernardoni a travaillé ses relances avec Lucas Dias et Amjhad Nazih. (Photo Boris Boutet)

Dure séance à la Bastide. Si Lamine Fomba et Sidy Sarr sont restés à l'intérieur pour une séance de musculation et de vélo, le reste du groupe a couru pendant une grosse heure. Un footing autour du lac de la Bastide, puis un atelier fractionné avant de regagner les vestiaires. Ceux qui ont peu joué dernièrement, Haris Duljevic, Moussa Koné, Anthony Briançon, Lucas Buades, Théo Valls, Antoine Valério et Sofiane Alakouch, sont restés avec Richard Goyet pour une heure supplémentaire d'entraînement physique, sans ballon. La séance fut aussi très intense pour les gardiens Paul Bernardoni, Lucas Dias et Amjhad Nazih qui ont travaillé la précision de leurs relances au pied, conseillés par Sébastien Gimenez. Lucas Dias s'est montré particulièrement impressionnant dans l'exercice.

USAM

L'exploit de Prandi. Le but que le Nîmois a marqué à la 15e minute du match entre Rhein-Neckar et l'USAM restera certainement dans les mémoires. Il faut dire qu'il est exceptionnel. Même si l’arrière gauche de la Green Team nous a habitué aux buts d'exception en Lidl Starligue, c'est cette fois en coupe d'Europe qu'il a sorti un coup de génie. Son exploit n'a pas tardé à faire le buzz sur les réseaux sociaux. Le compte facebook de l'EHF n’hésitant pas à parler de "but de l'année". Chacun se fera son idée et les images parlent d'elles même, alors régalez-vous.

Le bus allemand qui a conduit les Nîmois à la SAP Arena (photo Norman Jardin)

Les péripéties allemandes. La légendaire organisation germanique est semble-t-il en perte de vitesse. L’USAM a pu s’en rendre compte ce week-end. Tout d’abord, samedi après-midi pour leur premier entraînement en terre allemande, les Nîmois ont trouvé les portes closes à leur arrivée à la GBG Halle. Il a fallu attendre quelques minutes pour qu’une responsable de la salle arrive avec son trousseau de clés. Puis, le jour du match contre Rhein-Neckar, le chauffeur de bus allemand n'a pas conduit la Green Team à la GBG Halle, mais à la SAP Arena où le club de Mannheim joue pour les grandes occasions. Après quelques minutes de flottement et d’inquiétude, Franck Maurice, qui parle parfaitement la langue de Goethe, a remis le chauffeur dans le droit chemin. Enfin, la presse Nîmoise qui avait fait le déplacement (Objectif Gard et Midi Libre) s’est retrouvée fort mal placée pour suivre la rencontre, puisqu’elle était parquée derrière les bancs des joueurs, et il lui était difficile de suivre correctement la rencontre. C’est petites péripéties s’ajoutent au retard aérien subi par les Nîmois le vendredi à l’aller. C’est aussi ça le charme de la coupe d’Europe.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité