Actualité générale.Economie

NÎMES Aldi développe son nouveau concept chemin de Lissajous

Philippe Brasleret, directeur de la centrale régionale PACA chez Aldi, et Vincent Albert, le directeur du supermarché Nîmes-Lissajous. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Ce mercredi 12 février, un nouveau supermarché estampillé Aldi a ouvert ses portes au numéro 23 du chemin Jules-Lissajous à Nîmes, le long de la D40 en direction de Sommières.

Dès 8h30, ce mercredi, le Aldi fraîchement installé le long du chemin Jules-Lissajous à Nîmes, a accueilli ses premiers clients. Le point d'orgue d'une opération qui aura duré plusieurs mois pour le transfert du supermarché situé route de Montpellier sur la zone industrielle de Saint-Césaire. Les dix salariés ont suivi le transfert et cinq autres ont été embauchés pour l'ouverture du nouveau magasin.

Spacieux oui, mais toujours à taille humaine

Depuis 2018, le hard-discounter allemand entreprend en France un vaste de programme de transformation de son parc, proposant des magasins plus modernes, plus lumineux, moins énergivores et plus spacieux. Spacieux oui, mais toujours à taille humaine afin de répondre au mieux aux besoins du consommateur identifiés par l'enseigne : faire rapidement ses courses, à proximité du domicile, éviter les déplacements superflus et les galeries de grandes surfaces pour ne pas succomber à la tentation.

Deux Aldi à Nîmes, n'est-ce pas trop ?

À Nîmes, c'est donc un bâtiment de 999 m2 précisément qui est sorti de terre, à l'opposé d'un autre magasin de la même enseigne situé le long de l'avenue Bir-Hakeim. Deux Aldi à Nîmes, n'est-ce pas trop ? À cette question, le directeur de la centrale régionale PACA, Philippe Brasleret, répond tout de go : "Le potentiel est de trois". Le travail est déjà engagé en ce sens : "Nous sommes en recherche de foncier mais il n'y a rien d'abouti", précise le directeur régional.

Une nouvelle politique commerciale

Un projet local parmi d'autres ambitions au niveau national qui ne fait aucun doute quant au bon développement de l'enseigne, forte d'une progression à deux chiffres sur les dix dernières années. Deux chiffres que Philippe Brasleret n'a pas souhaité communiquer, mais il l'assure : "Le marché du hard-discount ne s'est jamais aussi bien porté".

Et Aldi, après 30 ans et quelques mois d'existence en France, veut profiter de ce beau ciel bleu pour sortir de l'ombre, gagner en notoriété et contrer la concurrence. Depuis trois semaines, l'enseigne a multiplié les spots publicitaires à la télévision, à la radio, dans la rue sur des panneaux 4x3. "C'est une nouvelle démarche. Il était temps de révéler au plus grand nombre notre savoir-faire. Avec ces pubs décalées, nous voulons prendre le contrepied de la grande distribution classique et expliquer qu'il y a une alternative", commente le directeur de la centrale régionale PACA.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité