A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Attention, Angers !

Les Crocos vont tenter de décrocher une quatrième victoire consécutive à l’occasion de la venue d’Angers et de ses anciens nîmois.

La saison dernière, Rachid Alioui portait les couleurs du Nîmes Olympique (Photo Anthony Maurin)

Face à Angers à 20h pour la 25e journée de Ligue 1, les Nîmois ne devront pas faire de sentiment face à leurs anciens coéquipiers (Alioui, Thioub et Bobichon) pour conserver leur bonne dynamique. D’autant que les autres équipes du bas de tableau auront une soirée très compliquée. Bonne opération en vue ?  

En 2020, l’atmosphère est plus légère au centre d’entraînement de la Bastide. Il faut dire que les trois victoires consécutives du Nîmes Olympique ont singulièrement amélioré le quotidien. Depuis que Monaco, Dijon et Nice ont trépassé devant le renouveau des Crocos, les coéquipiers de Paul Bernardoni sont passés de la 19e à la 18e place. Une place c’est peu, mais dans le cas présent cela change beaucoup de choses. Avant-dernier, les Nîmois étaient relégables. Antépénultièmes, ils deviennent barragistes, ce qui représente une possibilité de maintien.

Le classement après 24 journées reste anecdotique et il faut surtout retenir la très bonne dynamique du NO. Quatre victoires obtenues lors des cinq derniers matches de Ligue 1, soit 12 points glanés sur 15 possibles. C’est autant de points que sur l’ensemble de la phase aller. Depuis le début de l'année 2020, Nîmes a pris 11 points sur Toulouse, 10 sur Amiens, 10 sur Angers, 9 sur Saint-Étienne, 5 sur Dijon et 2 sur Metz. Toujours sur cette période, il n’y a que le PSG qui fait mieux : « À Noël, on était à cinq points du barragiste et aujourd’hui nous en avons quatre d’avance sur l’avant-dernier », analyse l’entraîneur nîmois.

Une nouvelle dynamique qui a même permis à Nîmes de s'imposer pour la première fois de la saison à l'extérieur, samedi dernier, à Nice (1-3). Et comme le dit l'adage, on ne change pas une équipe qui gagne. Le staff devrait aligner le même onze de départ car Romain Philippoteaux est dans le groupe et pourrait débuter malgré le coup reçu à la cheville chez les Aiglons. S'il venait à ne pas être en état, Moussa Koné pourrait fêter sa première titularisation sur l'aile gauche. Anthony Briançon et Renaud Ripart ne sont pas encore prêts à être alignés et devraient commencer sur le banc. Théo Valls (pied) et Lucas Deaux (mollet) sont de nouveau absents.

Des rencontres compliquées pour les rivaux des Nîmois

Pour autant, Nîmes n'est pas sauvé. « Le chemin est encore long », sait pertinemment Bernard Blaquart. C'est désormais Dijon (17e, 25 pts) et Metz (16e, 27 pts) qui sont dans en ligne de mire. Justement, ces deux équipes seront en déplacement. À Bordeaux pour les Bourguignons et à Nantes pour les Lorrains. Et que dire d’Amiens qui accueille le Paris-Saint-Germain...

Philippoteaux et les Nîmois vont tenter de décrocher une quatrième victoire consécutive (Photo Anthony Maurin)

Comme le SCO d'Angers n’est plus dans la même forme qu'en début de saison tous les espoirs sont permis. Les hommes de Stéphane Moulin restent sur cinq journées sans victoire pour trois défaites consécutives en championnat. Si tout se passe bien, les Nîmois pourraient se retrouver 16e ce soir, avec deux points d'avance sur le barragiste et sept sur le 19e.

La venue d’Angers, c’est enfin l’occasion de retrouver de vieilles connaissances. Il y a bien sûr le gardien de but Ludovic Butelle (36 ans) qui a porté les couleurs nîmoises lors de l'exercice 2010/2011. Le côté émotionnel sera certainement plus fort quand Sada Thioub, Rachid Alioui et Antonin Bobichon vont fouler la pelouse du stade des Costières. Ces trois joueurs étaient nîmois il y a encore quelques mois.

Pour Bernard Blaquart aussi ce sera particulier : « J’aurais aimé qu’on les conserve mais cela n’a pas été possible » Antonin ? « Si vous saviez comme je regrette qu’il soit parti... » Mais après les retrouvailles, il ne faudra pas faire de sentiment. À Nîmes, la patrie est en... d'Angers et les Crocodiles ne peuvent pas se permettre le luxe de faire des cadeaux. Même à leurs ex.

 Norman Jardin

Le groupe retenu : Bernardoni, Dias - Alakouch, Paquiez, Briançon, Martinez, Miguel, Landre - Fomba, Sarr, Valerio, Buades - Duljevic, Ferhat, Benrahou, Ripart, Koné, Roux, Philippoteaux.
Le onze de départ probable : Bernardoni - Paquiez, Landre, Martinez, Miguel - Fomba, Sarr - Ferhat, Benrahou, Philippoteaux ou Koné - Roux. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité