ActualitésSociété

GARD RHODANIEN Nucléaire : avez-vous récupéré vos pastilles d’iode ?

Pastilles d'iode (Photo via MaxPPP)

Si vous habitez dans un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), vous êtes concernés par la distribution gratuite de pastille d’iode à ingérer en cas d’accident nucléaire.

Dans le Gard, des villes comme Bagnols/Cèze ou Pont-Saint-Esprit sont concernées, ainsi que toutes les communes comprises dans ce fameux rayon de 20 kilomètres. Or, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) indique qu’au niveau national, peu de riverains ont effectivement retiré leurs pastilles d’iode.

Ainsi, cinq mois après le lancement de la campagne et de l’envoi par courrier aux particuliers, écoles et établissements recevant du public du courrier leur permettant de retirer leur(s) boîte(s) de comprimés d’iode, seuls 22 % des particuliers, 60 % des écoles et 16 % des établissements recevant du public ont retiré leurs boîtes.

Cette campagne s’adresse aux personnes se situant dans un rayon entre 10 et 20 kilomètres autour d’une centrale nucléaire, et vient compléter celle du périmètre de 0 à 10 kilomètres réalisée en 2016. Il s’agit de la première fois qu’une campagne se déroule depuis l’élargissement du périmètre de 10 à 20 kilomètres décidée par l’État en 2016.

L’ASN appelle donc à la mobilisation générale pour que dans cette zone, chacun ait sa boîte de comprimés d’iode. Il faut dire que l’enjeu est de taille. « En cas d’accident nucléaire, le rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère pourrait constituer un risque sanitaire pour les personnes. Respiré ou avalé, l’iode radioactif se fixe sur la glande thyroïde, organe essentiel à la régulation hormonale. Cette glande est particulièrement sensible chez les jeunes et les femmes enceintes (fœtus). La prise de comprimés d’iode stable permet de saturer la glande thyroïde qui, ainsi, ne peut plus capter ou fixer l’iode radioactif. Prendre ses comprimés d’iode stable sur instruction du préfet fait partie des actions de protection des personnes en cas d’accident avec l’évacuation, la mise à l’abri, etc. », rappelle l’ASN. Pour retirer votre boîte, il suffit de vous rendre dans une pharmacie participante (la liste est ici) muni du bon de retrait que vous avez dû recevoir par courrier, ou d’un simple justificatif de domicile.

Th.A

Plus d’informations ici ou au 0 800 96 00 20 (appel gratuit, de 10 heures à 18h30 en semaine et de 10 heures à midi le samedi).

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité