A la uneActualitésEconomie

FAIT DU JOUR À la Bodegard, on est chez nous !

La majorité des producteurs gardois présents pour cette édition 2020 au stand Bodegard (Photo Corentin Corger)

Cette année encore le Département du Gard a investi pour permettre à 10 producteurs gardois de mettre en avant leur savoir-faire et leurs produits au Salon international de l'agriculture via le stand Bodegard. Une vitrine gardoise temporaire à Paris où l'on mange et s'ambiance comme chez nous. Retour sur la journée d'hier en images. 

Le Salon international de l'agriculture est la plus importante foire agricole de France où se pressent chaque année près de 700 000 visiteurs. Une occasion en or pour les producteurs locaux de mettre en avant les pépites de leur gastronomie. Ce que le Département du Gard a compris en investissant les lieux pour la troisième édition consécutive avec l'installation de la Bodegard, un espace dédié uniquement aux produits gardois situé pavillon 3, allée A, stand 114.

Depuis samedi dernier et jusqu'à ce dimanche, ce sont donc 10 artisans qui représentent à Paris le département et ses saveurs, Porte de Versailles. Des viticulteurs, éleveurs ovins, porcins et taurins, castanéiculteurs (producteurs de châtaignes), héliciculteurs (escargots)... Ce mercredi était une journée spéciale avec l'inauguration officielle du stand en présence de nombreux élus dont le président du Département, Denis Bouad. La collectivité finance entièrement et seule l'organisation de cet événement à hauteur de 400 000€.

En veste verte, Carole Delga, la présidente de la région Occitanie au côté de Denis Bouad (Photo Corentin Corger)

Autour de lui, on notait la présence des députés Anthony Cellier, Françoise Dumas, Philippe Berta et Olivier Gaillard ainsi que celle des sénatrices Pascale Bories et Vivette Lopez. Le président de l'Hérault, Kléber Mesquida, a fait l'honneur d'être présent et même de porter le pin's du Gard, tout comme Carole Delga, présidente de l'Occitanie. Une élue qui apprécie déguster le rosé gardois : "Je reste fidèle, je le prouve", plaisante t-elle dans un premier temps avant d'aborder le contexte difficile des agriculteurs.

"Avec la taxe imposée par le Président américain, Donald Trump, et les inquiétudes concernant le Coronavirus, je demande au président de la République la création d'un fonds exceptionnel d'aides. C'est un vrai coup dur car l'export vers les États-Unis et l'Asie représente 50% du chiffre d'affaires agricole en Occitanie."  Une prise de conscience et une inquiétude que doit sans doute partager Jean Lassalle, l'excentrique député des Pyrénées-Atlantiques et candidat à l'élection présidentielle en 2007, qui est venu saluer son compère Denis Bouad.

On se régale les papilles au Bodegard ! (Photo Linda Mansouri)

Tout ce beau monde a trinqué au plaisir de pouvoir consommer des produits de qualité : gardiane de taureau, brandade, tapenade, saucisson, escargots, chèvre, confit d'oignons, miel des Cévennes... Des mets transformés et mis en valeur par l'association Gard aux chefs regroupant les chefs gardois comme Serge Chenet, Michel Benet, Vincent Croizard et Julien Lavandet, présents cette année.

Le jeune Théo (16 ans) s'occupe du service de la Bodegard dans le cadre d'un partenariat avec les MFR du Gard (Photo Corentin Corger)

À l'instar des producteurs, ces derniers peuvent compter sur des travailleurs de l'ombre : une cinquantaine de jeunes de 16 à 25 ans issus des six Maisons familiales rurales du Gard qui se relaient pendant les dix jours du Salon. Parmi ces petites mains, Théo (16 ans), scolarisé à l'établissement de Gallargues-le-Montueux, qui donne un coup de main au service à table : "C'est très agréable d'être ici car ça permet aussi de visiter le Salon et Paris car c'est la première fois que je m'y rends." Comme quoi chacun y trouve son avantage au SIA. Et toujours dans une ambiance festive animée par la Pena del Fuego, elle aussi gardoise. Histoire de retrouver tout le parfum des ferias comme un avant-goût avant le printemps.

L'inséparable duo présent depuis trois ans : le castanéiculteur Éric Vézinet et le viticulteur Rémy Dupret (Photo Corentin Corger)
(De gauche à droite) Damien Alary, Françoise Dumas, Alexandre Pissas, Pascale Bories, Olivier Gaillard, Denis Bouad et Magali Saumade : les élus étaient de sortie (Photo Corentin Corger)
Avec la pena gardoise del Fuego, l'ambiance Feria est assurée (Photo Corentin Corger)
Le député Jean Lassalle (2e en partant de la gauche) est venu saluer Denis Bouad (Photo Linda Mansouri)
Une bande de jeunes originaire de Meaux (Seine-et-Marne) a mis l'ambiance ! (Photo Linda Mansouri)
Forcément la Pena ça donne envie de danser (Photo Corentin Corger)
En bonus, la miss France 2020, Clémence Botino, venue voir la vache Idéale, l'égérie de cette 57e édition (Photo Linda Mansouri)

De Paris, Linda Mansouri, Romain Cura et Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité