ActualitésSociété

NÎMES Albert André, 150 ans et tout un art

Jusqu'au 29 mars prochain, les archives départementales fêtent Albert André, peintre gardois post-impressionniste.

Devant sa bibliothèque pour un autoportrait, Albert André (Photo Anthony Maurin).

La conservation départementale du Gard propose un cycle de six conférences pour approfondir et mettre en perspective la vie et l’oeuvre de l’artiste Albert André à l’occasion de la grande exposition rétrospective qui lui est consacrée depuis cinq mois sur le site des archives départementales du Gard.

Après la conférence de novembre dernier dédiée aux liens forts qui unissaient Albert André et Paul Durand-Ruel, cette nouvelle conférence, la dernière du cycle, s’attachera à mettre en évidence le rôle déterminant du célèbre marchand dans la défense et la promotion de la troisième génération des artistes post-impressionnistes, depuis la dernière décennie du XIXe siècle jusqu’à sa mort en 1922.

Le thème est clair, " Les peintres post-impressionnistes, troisième génération d’artistes défendue par le marchand Paul Durand-Ruel. "  Cette conférence sera donnée par Claire Durand-Ruel Snollaert, arrière-arrière-petite fille de Paul Durand-Ruel, historienne de l’art, commissaire d’expositions, experte en peinture des XIXe et XXe siècles et auteure du catalogue critique de l’oeuvre de Camille Pissarro.

Elle aura lieu ce samedi 29 février à 10h30 et, peu après la pause méridienne, à 14h, une projection du documentaire "Paul-Durand-Ruel, marchand des impressionnistes", de Sandra Paugam, sera projeté à l’auditorium des archives départementales du Gard, 365, rue du Forez. L'entrée sera gratuite dans la limite des places disponibles.

L'exposition présente aussi quelques pièces, tableaux et instants de vie de Renoir, ami d'André (Photo Anthony Maurin).

Concernant l'exposition, elle présente 150 toiles et dessins (dont 11 œuvres d’Auguste Renoir, ami intime du peintre) rassemblés pour la première fois, issus des collections départementales et du musée Albert-André de la Ville de Bagnols-sur-Cèze.

Cette sélection est complétée par des prêts exceptionnels sollicités auprès de plusieurs musées publics partenaires (Orsay, Villefranche-sur-Saône, Montbéliard, Saint-Denis, Cagnes-sur-Mer) et de collectionneurs privés. Correspondances, photographies, objets personnels issus de l’exceptionnel fonds d’archives conservé par le Département du Gard permettent d’entrer dans l’intimité du peintre, ami des plus grands artistes de son temps.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité