A la uneActualitésFootballHandballNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce mercredi 4 mars

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise en cinq infos !

Nîmes Olympique

Le déplacement des supporters nîmois à Metz sera encadré (Photo Anthony Maurin)

Déplacement des supporters encadré. Le Nîmes Olympique se déplace samedi à Metz pour le compte de la 28e journée de Ligue 1 (20h). Les supporters nîmois qui souhaitent faire le déplacement sont invités à prendre des précautions. Le préfet de la Moselle a publié un arrêté préfectoral d’encadrement des supporters visiteurs. L'accès au stade Saint-Symphorien, ainsi que la circulation et le stationnement sur la voie publique « sont interdits du vendredi 6 mars à 20h au dimanche 8 mars à 4h à toute personne se prévalant de la qualité de supporter du Nîmes Olympique ou se comportant comme tel, hormis les 300 supporters munis de contremarques nominatives délivrées par l'intermédiaire du Nîmes Olympique » sur un périmètre précis autour de l'enceinte, à retrouver dans l'arrêté. Il est donc interdit de se rendre dans le stade messin vêtu d'un maillot, d'une écharpe ou de tout signe distinctif du Nîmes Olympique en dehors des supporters effectuant le déplacement de manière encadrée.

Les joueurs de Ligue 1 ne pourrons plus se serrer les mains (Photo Anthony Maurin)

Plus de serrage de main. En raison du coronavirus, comme depuis samedi, les joueurs de Ligue 1 continueront à ne pas se serrer la main avant les matches de championnat, selon le nouveau protocole adapté au risque de coronavirus. Cette consigne fait suite aux conseils sanitaires annoncés par le ministère de la Santé pour éviter la propagation du coronavirus en France. Les clubs ont « confiance », a assuré la dirigeante qui a assisté mardi matin à une réunion avec la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, aux côtés d'autres représentants de ligues professionnelles et du mouvement sportif. À l'issue de la réunion, la ministre a assuré que les matches de Ligue 1 et de Top 14 « n'étaient pas soumis à des restrictions particulières », précisant que la situation pourrait évoluer au « cas par cas ».

À 37 ans, Ogounbiyi joue toujours au football (photo google)

Ogounbiyi court toujours. L’ancien joueur du Nîmes Olympique Mouri Ogunbiyi n’en a pas fini avec le terrain. À 37 ans, l’international béninois vient de s’engager avec le club des Buffles de Borgou (Première division du Bénin), jusqu’à la fin de la saison. Les supporters nîmois se souviennent de celui qui a porté le maillot des Crocodiles de 2011 à 2014, inscrivant 13 buts en 104 matches. Avec lui, le NO était remonté en Ligue 2 en 2012. Après son départ du Gard, il avait évolué deux saisons au Paris FC, puis au mois de juillet dernier le milieu de terrain avait rejoint le club des Dragons de l’Ouémé.

USAM

Pour défier le PSG, Nîmes est privé de l'un de ses meilleurs joueurs actuellement (Photo USAM)

Sans Nyateu et Acquevillo. À 15h30, les Usamistes, troisièmes au classement, sont montés dans le TGV direction Paris pour aller défier, ce jeudi (20h45), le PSG en clôture de la 18e journée de Lidl Starligue. Pour tenter de réaliser un exploit chez le leader, invaincu en championnat, Franck Maurice a choisi de ne pas prendre de risques avec deux joueurs. Le demi-centre O'brian Nyateu, qui ressent une douleur à l'épaule, et l'arrière gauche Jean-Jacques Acquevillo, gêné au coude et infiltré dans la journée, sont donc restés à Nîmes. Ils sont numériquement remplacés par Damien Gibernon et Hichem Kaabeche dans une liste de 16 joueurs. Deux absences qui ne facilitent les affaires des Nîmois face à l'une des meilleures équipes d'Europe.

Le groupe retenu : Desbonnet, Baznik; Nieto, Salou, Gallego, Kaabeche, Padolus, Gibernon, Dupuy, Tobie, Elsayed, Prandi, Guigou, Rebichon, Tesio, Sanad.

Nîmes, meilleur deuxième. La victoire de l’USAM face aux Danois d’Holstebro 33-28 samedi, permet à l’équipe de Franck Maurice de prendre la deuxième place de la poule B de la Coupe EHF. C’est bien, mais quand on connaît le système mise en place pour accéder aux quarts de finale, on se dit que le chemin est encore long pour Nîmes. En fait, il faut sortir les calculatrices pour comprendre le fonctionnement de cette compétition. Il est d’abord important de signaler que c’est Berlin qui organise la finale à quatre (23 et 24 mai). À ce titre, le club de la capitale allemande sera, en cas de qualification, exempté de quart de finale. Dans l’hypothèse probable où Berlin sortirait des poules, il n’y aurait que trois matches au tour suivant. Il faudra alors qualifier six équipes, les premiers et certains deuxièmes. Pour tenter de simplifier les choses, si Berlin termine premier, les trois meilleurs deuxièmes seront qualifiés et si Berlin finit deuxième, les deux meilleurs troisièmes seront qualifiés. Le classement des deuxièmes est actuellement le suivant : 1e Nîmes (5 pts et +6), 2e Nantes (4 pts, et +9) , 3e Aix-en-Provence (4 pts et +2), et 4e Melsungen (Allemagne, 4 pts et 0). Donc dans tous les cas, l’USAM serait qualifiée pour le tour suivant. Il va falloir maintenant confirmer lors des deux derniers matches, le 21 mars au Parnasse face à Rhein-Neckar (Allemagne) et le 29 mars à Cuenca (Espagne).

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité