A la uneActualitésSports Gard

JEUDI SPORT Alerter contre l’AVC, Bruno Boulard part bille en tête

Bruno Boulard réalise son quatrième défi pour lutter contre l'AVC (Photo Bruno Boulard)

 

Bruno Boulard réalise son quatrième défi pour lutter contre l'AVC (Photo Bruno Boulard)

Le 4 avril prochain, Bruno Boulard va s'élancer pour un tour de France à vélo avec 5 000 km à parcourir en 30 jours. Un quatrième défi pour ce Beaucairois de 48 ans afin de prévenir et alerter sur les risques causés par l'AVC (accident vasculaire cérébral) notamment auprès des enfants. 

Près d'un an et demi après son dernier défi, Bruno Boulard va s'élancer pour un nouveau pari, le samedi 4 avril 2020 : un tour de France à vélo avec 5 000 km à parcourir. Soit 166 km en moyenne à pédaler chaque jour dans un délai de 30 jours pour une arrivée prévue le dimanche 3 mai au Bistrot des Canisses à Fontvieille (Bouches-du-Rhône), partenaire de l'événement.

C'est déjà le quatrième défi auquel participe le Beaucairois âgé de 48 ans. En janvier 2017, il rallie sa commune à pied depuis Paris (670 km), en 14 jours. Un an plus tard, il réalise 3 000 km en vélo en faisant l'aller-retour entre Séville et Beaucaire.

Sa dernière prouesse date d'octobre 2018 avec 3 100 km parcourus au départ de la ville andalouse, en passant par Flavin, Malange et une arrivée dans le Gard. Bruno Boulard a changé son vélo et est prêt à reprendre la route. "Les victimes d'AVC ne sont pas préparées à la vie après les accidents, alors je ne m'entraîne pas", explique l'intéressé qui n'a pas plus de 100 km dans les jambes, effectués lors de son dernier challenge.

L'accident vasculaire cérébral, le voilà son leitmotiv pour se lancer dans ces paris fous. Une cause personnelle car son frère a été touché en septembre 2016 mais surtout pour alerter un maximum de monde dont les pouvoirs publics. "Si je fais que 100 km, cela va intéresser personne. Il fallait quelque chose de visible", commente-il.

Ce chef d'entreprise spécialisé dans l'application de résines pour les revêtements de sols a donc mis ses chantiers entre parenthèse pour enfourcher sa bicyclette et voir plus grand. Avec un départ officiel de Ganges, la première des 30 étapes, avec notamment un passage prévu au Mont-Ventoux dans les derniers jours.

Une cagnotte récoltée pour les victimes

"C'était trop compliqué d'aller en Chine ou en Europe donc j'ai décidé de rester en France", précise Bruno qui a préparé son parcours en fonction de sa cause. Plusieurs arrivées d'étapes sont prévues dans des communes où vivent des enfants âgés de 2 à 17 ans, victimes d'AVC. Au total, il va en rencontrer une vingtaine et sera hébergé par les familles concernées.

Un pot commun est organisé et l'ensemble des fonds récoltés sera reversé à l'association "Kerwan 2 toi". "La cerise sur le gâteau", pour Bruno afin de permettre aux enfants d'obtenir du financement pour acheter du matériel nécessaire afin de continuer vivre le plus normalement possible.

Pourquoi vouloir autant dépasser ses limites ? Car Bruno veut que les pouvoirs publics se préoccupent davantage de ce phénomène qui touche 150 000 personnes chaque année en France, dont 1 000 enfants. En moyenne, un AVC se produit toutes les quatre minutes et aucun public n'est épargné.

"Même si on a des millions sur le compte bancaire, le cerveau peut être touché", insiste le cycliste avec cette formule. En cas d'accident, le cerveau est brusquement privé de sang et pour ceux qui n'en succombent pas, les séquelles fréquentes sont des troubles de l'équilibre, de la mémoire et la paralysie de certains membres. Une initiative plus que respectable pour celui qui a déjà annoncé : "Je ne lâcherai rien."

Corentin Corger

Voici quelques villes où Bruno va passer : Ganges, Castelnaudary, Lannemezan, Mimizan, Cognac, Thouars, Dinan, Nonancourt, Dieppe, Hazebrouck, Bastogne, Malange, Autun, Mâcon, Tain-l'Hermitage, Die et Fontvieille.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité