A la unePolitique

DES NOUVELLES DE… Confinement en famille pour la sénatrice Vivette Lopez

Mère de trois enfants et grand-mère de cinq petits-enfants, la plus belle réunisse de la sénatrice restera sa famille (Photo : Vivette Lopez)

En cette période de confinement, Objectif Gard continue de parler politique. Du lundi au vendredi à 18h30, retrouvez le portrait d’un ou d’une élu(e) confiné(e). État d’esprit, mode de vie et point sur les dossiers… Restez connectés !

Au centre, la sénatrice "Les Républicains", Vivette Lopez en pleine confection de rose des sables (Photo : famille Lopez)

Dans sa maison à Mus, la sénatrice Les Républicains s'est confinée avec son mari et ses trois petits-enfants âgés d'une vingtaine d'années. 

C’est avec l’originalité et l’enthousiasme qui la caractérisent que Vivette Lopez, sénatrice du Gard, nous dévoile son nouveau mode de vie, chamboulé depuis mardi par le confinement décrété par le président de la République. « Moi, vous me connaissez, je vais profiter de la vie différemment ! », commente l’édile. Et de rappeler qu’il est « important que les gens soient raisonnables et restent chez eux pour endiguer l’épidémie. » 

Les pieds dans le Gard et les oreilles au Sénat 

Les pieds dans le Gard et les oreilles au Sénat, Vivette Lopez a donné sa procuration à ses collègues du Palais du Luxembourg. « Il faut limiter les déplacements, du coup je reste à Mus. Toutefois je suis en contact régulier avec les maires qui aimeraient connaître les modalités de convocation des nouveaux conseils municipaux. » 

L’activité parlementaire au ralenti, Vivette Lopez, consacre du temps à sa famille : « J’ai récupéré mes trois petits-enfants qui étudient à Montpellier. Ils ne retournent pas chez leurs parents qui habitent loin. Ils font des visioconférences avec leurs professeurs. » 

Bricolage, broderie et rose des sables 

Son temps libre, Vivette Lopez l’occupera à faire du bricolage, de la broderie mais aussi, de la cuisine : « Mes petits-enfants m’ont demandé de faire des roses des sables. » Aussi, c’est en bonne citoyenne que Vivette Lopez prend des nouvelles de sa voisine, 95 ans : « Je l’ai appelée et lui ai demandé si elle avait besoin de courses. Si c’est le cas, je les déposerai devant sa porte », ajoute la Mussoise. Une solidarité nécessaire pour passer au mieux cette crise sanitaire. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com  

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité