Faits Divers

CORONAVIRUS Près de 200 gendarmes la nuit sur les routes : « Même les réseaux secondaires seront contrôlés »

Photo d'illustration / Objectif Gard

Cette nuit de mardi à mercredi, 220 gendarmes étaient sur le terrain, à quadriller les routes du département.

Des miliaires qui contrôlent la circulation alors que l'État a encadré les déplacements en France dans le cadre du plan de lutte contre le coronavirus. Des barrages, des contrôles inopinés : de 20h à 7h de nombreuses patrouillent ont sillonné la nuit dernière les axes routiers y compris dans des zones à faible circulation comme les petites routes des Cévennes ou de petite Camargue par exemple.

" On va déployer près de 350 gendarmes par jour sur l'ensemble du département. Nous effectuerons des contrôles de zone, des surveillances sur les flux de circulation, des barrages, mais aussi des contrôles de personne. On va occuper le terrain jour et nuit. Même les réseaux secondaires seront contrôlés", indique le colonel Didier Ressayre, numéro 2 du groupement de gendarmerie du Gard.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité