A la uneActualités

SOLIDARITÉ Sébastien Ruiz soutient les sapeurs-pompiers en leur offrant des pizzas

Il a donné aux casernes d'Uzès et de Saint-Geniès-de-Malgoirès.

Les sapeurs-pompiers d'Uzès ont savouré les pizzas de Sébastien Ruiz. (DR)

Durant la crise du coronavirus, Sébastien Ruiz et son camion pizza "Pizza boub family" ont été particulièrement touchés. Ce qui n'empêche pas cet habitant de Fons-outre-Gardon de faire preuve de solidarité. 

Au lieu de mettre à la poubelle ses pâtons invendus, il a décidé de les utiliser pour cuisiner des pizzas destinées aux sapeurs-pompiers, aussi très sollicités durant la crise du coronavirus. Il y a deux semaines, il a offert margheritas et royales aux sapeurs-pompiers de Saint-Geniès-de-Malgoirès.

Ce mardi, il a reproduit la démarche avec la caserne d'Uzès. C'est le gradé Nicolas Perrin, qui habite aussi Fons, qui a réceptionné les préparations pour les amener à ses collèges pour les déguster, durant la garde. "Ça fait plaisir parce qu'on est en première ligne sur le terrain. Les personnes que les soignants récupèrent à l'hôpital, nous on les amène depuis leur domicile", réagit-il.

Sébastien Ruiz a offert des pizzas aux casernes d'Uzès et de Saint-Génies-en-Malgoirès. (DR)

Durant le confinement, Sébastien Ruiz ne travaille que le week-end à Fons, grâce à l'emplacement que lui garantit la commune. "La semaine prochaine, s'il me reste des pâtons, je les donnerais à une des deux casernes", affirme le pizzaïolo. Au début de la crise, il cuisinait des pizzas pour le personnel en maternité et pédiatrie du CHU Carémeau. "Ma femme est auxiliaire en maternité alors le matin, elle partait avec les pizzas et elle les mangeait avec ses collèges pendant la pause. Ça leur faisait un petit moment de gaieté", poursuit Sébastien Ruiz.

Sébastien Ruiz a aussi offert des pizzas aux services natalité et pédiatrie du CHU Carémeau, où sa femme travaille. (DR)

Voyant les élans de solidarité se multiplier envers les soignants, le pizzaïolo a décidé d'apporter sa contribution aux métiers qu'on oublie plus durant cette crise. "Quand je peux offrir, j'offre, c'est fait avec le cœur. C'est pas facile tous les jours pour tout le monde, il faut savoir faire preuve de partage et d'entraide", conclut-il.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité