Brèves

NÎMES Alain Fabre-Pujol demande l’extinction de l’éclairage public à 23h pour renforcer le couvre-feu

De Valdegour l'hôpital la nuit (Photo Anthony Maurin).
Alain Fabre-Pujol met aussi en avant le côté économique et écologique de la démarche. (Photo Anthony Maurin / Objectif Gard).

Le conseiller communautaire et municipal à la ville de Nîmes, Alain Fabre-Pujol, a contacté par mail ce matin le maire, Jean-Paul Fournier, à propos de l'éclairage public. En effet, il propose de l'éteindre chaque soir à compter de 23 heures pour "marquer un renforcement symbolique du couvre-feu sanitaire imposé par la pandémie."

Au-delà de la crise du coronavirus, "c’est aussi une mesure d'économie, mais cela participe aussi à la lutte contre la pollution lumineuse qui nuit à la biodiversité", poursuit Alain Fabre-Pujol dans son courriel. Il cite l'exemple de la ville de Saint-Brieuc, 50 000 habitants, qui a économisé 180 000 € l'an dernier en réduisant son amplitude d'éclairage public. "Sous réserve d’un découpage fin des rues à laisser dans l’obscurité, il semble utile que nous arrêtions l’éclairage public à compter de 23h, renforçant ainsi la mesure de couvre-feu", conclut-il.


 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité