A la uneActualités

NÎMES Réouverture le 11 mai : les 83 écoles de la ville en cours de désinfection

Les agents d'entretien en train de désinfecter, ce matin, à l'école Pauline
Thierry Léouffre, directeur de l'éducation à la Ville de Nîmes, ce matin à l'école Pauline Kergomard (Photo Corentin Corger)

En vue de la réouverture des écoles maternelles et élémentaires le 11 mai prochain, la Ville de Nîmes a lancé une grande opération de désinfection dans les 83 établissements de la commune.

Depuis jeudi dernier, une opération de désinfection des 83 écoles maternelles et élémentaires de Nîmes est en cours. Elle va se poursuivre jusqu'à ce jeudi 30 avril (ce vendredi 1er mai étant férié) afin que tout soit prêt pour la prérentrée de ce lundi 4 mai. Puisque les Atsem font leur retour une semaine avant pour trier les jeux et préparer la rentrée des élèves qui se fera donc le 11 mai.

Une reprise de l'école dont semble favorable le maire Jean-Paul Fournier étant donné l'opération de désinfection en cours. "C'est une grosse opération assez inhabituelle de nettoyage des établissements scolaires, cela suppose l'emploi de produits virucides", explique Thierry Léouffre, directeur de l'éducation à la Ville de Nîmes.

Ce matin deux agents d'entretien se trouvaient en pleine action à l'école Pauline Kergomard, située près de la Place Sévérine. "On désinfecte tout ce qui est accessible aux enfants", résume l'un des deux. Poignées de portes, bureaux, chaises, rampes, interrupteurs ou encore les sanitaires, tout y passe. Pour désinfecter, ces agents utilisent désormais des produits virucides, plus puissants et sont équipés de charlotte, gants, masque et d'une blouse.

Les agents d'entretien en train de désinfecter, ce matin, à l'école Pauline Kergomard (Photo Corentin Corger)

Au total une centaine d'agents d'entretien de deux sociétés de nettoyage (la nîmoise ECS et Arc en Ciel des Bouches-du-Rhône), désinfecte l'ensemble des écoles nîmoises. Une compétence que détient la municipalité, car pour rappel les collèges sont gérés par le Département et les lycées par la Région. Au moment de la réouverture, ce nettoyage approfondi se déroulera quotidiennement. Car que tout soit propre pour accueillir les élèves peut sembler une bonne chose mais c'est surtout quand l'activité en classe va reprendre que les risques de transmission seront présents.

En plus de cette opération, la Ville de Nîmes a investi 250 000 € pour l'installation de 610 distributeurs de gel hydroalcoolique, dans chaque classe, pour l'enseignant. Ce produit est interdit aux enfants, qui eux se lavent les mains au lavabo. Pour respecter les mesures d'hygiène, les 540 distributeurs d'essuies mains tissu vont être remplacés par un distributeur de feuilles de papier, à usage unique et jetables. Au total, ce surcoût est estimé à 5 à 10% du budget annuel de la Ville en terme de nettoyage scolaire, qui s'élève à 2,5 M€.

Corentin Corger

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité