A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR En images : le Gard se déconfine timidement

Deux mois sans pêche, c'était trop long : malgré la tempête, un passionné s'est aventuré sur la digue, canne en main. Pas sûr que les poissons aient été au rendez-vous. (Photo Boris Boutet)

Ce lundi 11 mai, le ciel chargé n'a pu retenir ses larmes et les circonstances n'incitaient pas vraiment à reprendre à tue-tête la ritournelle "Libérée, délivrée" de la Reine des neiges chère aux studios Disney. En ce premier jour de déconfinement, la pluie a semble-t-il douché l'enthousiasme des Gardois de tous âges qui ne se sont pas précipités dans les rues, commerces, gares et plages du département. Pour cette journée ô combien attendue, et comme chaque jour depuis le début de la pandémie, les journalistes d'Objectif Gard étaient sur le terrain. Retour en images sur une journée particulière où l'on n'a pas assisté, au grand dam des commerçants, au raz-de-marée humain auquel on pouvait s'attendre, loin s'en faut.

À Nîmes

En gare de Nîmes, les voyageurs étaient rares ce matin (Photo Norman Jardin)
L'avenue Feuchères à Nîmes était bien vide (Photo Anthony Maurin).
Sur les bancs, une distanciation aussi respectée que sur les escalators (Photo Anthony Maurin).
Ce 11 mai, les crèches ont rouvert notamment à l'Institut Emmanuel d'Alzon de Nîmes. De quoi réjouir cette belle petite frimousse ! (Photo Corentin Corger)
La Place du Marché n'est pas prête de retrouver son bruit de fond d'antan (Photo Anthony Maurin).
Un salon de coiffure, sans file d'attente alors que l'on croyait que les Nîmois seraient à leur porte à la première heure (Photo Anthony Maurin).
Avec un siège sur deux condamné, la capacité des bus nîmois est réduite à 25 places. Une capacité suffisante vue la faible affluence (Photo Corentin Corger)
Les sportifs amateurs et avertis n’ont pas manqué la réouverture de leur magasin Intersport. « Moi, je cherche des poids pour poursuivre mes entraînements à la maison. Ma salle de sport rouvrira certainement en juin… », explique Camille, un disque de fonte à la main (Photo : CM)

À Alès

La gare d'Alès déserte, ce matin à 8 heures. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Comme à Nîmes, les voyageurs étaient rares ce lundi matin en gare d'Alès. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Le temps maussade de ce premier jour de déconfinement n'incitait pas à mettre le nez dehors... Ou alors avec un parapluie, en plus du masque pour certains. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Le temps maussade de ce premier jour de déconfinement n'incitait pas à mettre le nez dehors... Ou alors avec un parapluie, en plus du masque pour certains. Photo Tony Duret/Objectif Gard
La lumière s'est rallumée lundi matin dans certaines boutiques. Pour d'autres, la réouverture est prévue ce mardi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard
La lumière s'est rallumée lundi matin dans certaines boutiques. Pour d'autres, la réouverture est prévue ce mardi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Les cafés et restaurants, quant à eux, restent fermés au moins jusqu'à début juin. Ici, la terrasse du Gambrinus, d'ordinaire si fréquentée, devra encore patienter pour accueillir ses clients. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Les cafés et restaurants, quant à eux, restent fermés au moins jusqu'à début juin. Ici, la terrasse du Gambrinus, d'ordinaire si fréquentée, devra encore patienter pour accueillir ses clients. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Il n'y avait pas foule non plus aux halles de l'Abbaye ce lundi matin, contrairement à samedi dernier où il fallait faire la queue pour rentrer alors que le confinement était encore en vigueur. La faute à la météo, certainement. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Il n'y avait pas foule non plus aux halles de l'Abbaye ce lundi matin, contrairement à samedi dernier où il fallait faire la queue pour rentrer alors que le confinement était encore en vigueur. La faute à la météo, certainement. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Le square Arnaud Beltrame de la place Gabriel Péri était encore fermé ce lundi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Le square Arnaud-Beltrame de la place Gabriel-Péri était encore fermé ce lundi matin. Photo Tony Duret/Objectif Gard

À Uzès

Les rues d'Uzès, comme ici le boulevard Charles-Gide, sont restées clairsemées en ce lundi matin de déconfinement (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La célèbre place aux Herbes d'Uzès, presque vide, ce lundi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Certains commerces ont rouvert, notamment des commerces de vêtements, mais à l'image de ceux de la rue de la République, à Uzès, ils n'ont pas fait le plein en ce lundi matin pluvieux (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Au Grau-du-Roi

Une tempête du sud sévère a freiné les velléités de déconfinement ce lundi. (Photo Boris Boutet)
Avec une houle de trois mètres, la mer était particulièrement agitée ce lundi (Photo Boris Boutet)
Habituellement bondée, la rue commerçante Michel Bédarès était déserte ce lundi. (Photo Boris Boutet)

À Bagnols/Cèze

Place Auguste-Mallet, les restaurants sont encore fermés. Quelques commerces ont rouvert ce lundi mais peu de monde est sorti affronter la pluie. (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)
Il n'y avait pas foule non plus rue Fernand-Crémieux, rue commerçante de Bagnols. Plusieurs commerces ont tout de même ouvert exceptionnellement ce lundi pour "fêter" ce premier jour de déconfinement. (Photo : Marie Meunier / Objectif)
La distribution de courrier a repris normalement 6/7 jours à Bagnols. Pour Maribel, postière depuis 10 ans dans la ville, la journée s'est déroulée normalement à quelques exceptions près. "Ça fait vide, d'habitude on papote avec les gens. Ça va revenir petit à petit, déjà un peu plus de commerces sont ouverts." Pour sa tournée, elle est équipée d'un masque, de gants et met régulièrement du gel hydroalcoolique dès qu'elle touche plusieurs murs ou boîtes à lettres. (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)
Le théâtre de verdure porte bien son nom. L'herbe a bien poussé.Tout le personnel des espaces verts est resté confiné pendant deux mois. Seuls quelques agents des services techniques se sont occupés des situations urgentes pendant le confinement notamment les déchets verts qui s'accumulaient parfois dans la campagne. Le service environnement a repris et s'occupe déjà du Mont-Cotton, des Escanaux... (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)
La rue de la République s'est un petit peu remplie de passants en ce premier jour de déconfinement. Plusieurs commerces ont aussi ouvert. Pour les autres, il faudra attendre ce mardi. (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité