Actualités

UZÈS « C’est pas trop mal » : le marché du samedi a repris

Sur la place aux Herbes d'Uzès, pour le marché, ce samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans la cité ducale aussi, les marchés ont repris cette semaine. Ici, deux marchés se tiennent chaque semaine, le mercredi mais aussi et surtout le samedi. Nous sonnes allés prendre la température sur ce premier marché du samedi post-déconfinement.

La première impression, en se rapprochant de l’incontournable place aux Herbes, est à une illusion de normalité : des stands, du bruit et même du monde. D’ailleurs, par endroits de petits embouteillages humains se forment, un peu comme avant. La différence, c’est que tout le monde ou presque porte un masque. Quant à la physionomie du marché, elle a évolué, elle aussi. La place aux Herbes ne compte que des stands alimentaires, les autres, notamment les vendeurs de vêtements, étant relégués en périphérie, notamment sur l’Esplanade.

Du côté des commerçants, Jacqueline Madi, qui vend des fougasses de Saint-Gilles sur le marché depuis cinq ans, se dit « très contente de revenir, soulagée, deux mois ça a été long. » Elle est revenue mercredi, et comme pour ce samedi, « c’était quand même beaucoup plus calme que d’habitude. »

À quelques dizaines de mètres de là, Philippe Mabille, qui vend des conserves artisanales, 23 ans de marché d’Uzès au compteur, estime qu’« on a trois fois moins de monde que d’habitude. » Pour autant, lui aussi est soulagé de revenir sur la place aux Herbes pour un marché dont il salue l’organisation : « Ça se passe très bien, la municipalité a mis toutes les règles, tout est bien organisé. »

De fait, tous les commerçants doivent porter le masque et/ou une visière sous peine d’être exclus du marché. Côté clients, on joue le jeu aussi en respectant les consignes et les sens de circulation. C’est aussi pour cette raison que certains exposants ont été déplacés.

C’est le cas d’Andy Campos, qui vend des nappes depuis six ans sur le marché d’Uzès, après avoir repris le stand de son père. D’ordinaire, il est sur le boulevard Gambetta, à côté du passage des Marchands. Ce matin, il était sur l’Esplanade. « Je fais avec, ce n’est que pour quelques semaines », estime-t-il, tout en ajoutant qu’il est « bien content de pouvoir retravailler, il y a beaucoup de marchés qui ne prennent que l’alimentaire. »

Sur l'Esplanade d'Uzès, ce samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

D’ailleurs, Uzès a été le seul marché de la semaine pour Andy Campos, qui d’ordinaire en fait jusqu’à sept, soit un par jour. Comme pour la place aux Herbes, le commerçant estime l’affluence à « 70 % de moins par rapport à un marché normal. » Alors ce samedi matin, les ventes « couvrent le gasoil, et basta, affirme-t-il. Après c’est la reprise, on s’en doutait un peu, globalement, c’est pas trop mal. »

Tous les commerçants croisés ce samedi matin sont d’accord sur une chose : la joie de revoir leurs clients, notamment les habitués. « J’ai vu ce samedi matin des habitués que j’étais content de retrouver et qui étaient contents de me retrouver », résume Philippe Mabille, avant d’avancer que « si tout se passe bien, dans quelques semaines on sera revenu à la normalité. »

Tout le monde ici l’espère. En attendant, ils étaient nombreux, comme Andy Campos, à remballer plus tôt ce samedi.

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité