A la uneActualitésSociété

BOISSET-ET-GAUJAC Des coups de klaxons contre la prison et une consultation citoyenne à l’étude

Les gendarmes ont relevé les plaques d'immatriculation des automobilistes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les gendarmes ont relevé les plaques d'immatriculation des automobilistes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce mardi, un peu avant 18h, une cinquantaine d’automobilistes a proposé à la population un concert de klaxons sur la place de la mairie de Boisset-et-Gaujac.

Ils n’avaient pas répété et cela s’est entendu. Mais l’essentiel pour les musiciens-automobilistes de Boisset-et-Gaujac n’était pas de jouer en rythme. Il s’agissait surtout de ne pas se faire dicter le tempo par une poignée de technocrates qui a décidé qu’une prison devrait être construite sur leurs terres, sans même avoir pu émettre un avis.

C’est ce que pensent beaucoup d’administrés, à l’instar de Patrick Vin, membre d’un collectif qui s’est créé pour dire non à cette prison : « On n’est pas contre une prison. On est contre le fait qu’elle se construise à Boisset-et-Gaujac, mais pour qu’elle soit à Alès. C'est bien pour la survie du tribunal. Et puis ici il n’y a rien, alors qu’il y a des terrains en friche dans le nord d’Alès », suggère-t-il sous le bruit incessant des klaxons.

Le nouveau maire de Boisset-et-Gaujac, Julien Heddebaut. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le nouveau maire de Boisset-et-Gaujac, Julien Heddebaut. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Comme s’il fallait pimenter davantage cette soirée musicale, deux gendarmes se lancent dans le relevé des plaques d’immatriculation des mélomanes d’un soir. « L’usage du klaxon est verbalisable », annonce l’un des militaires à la foule qui commence à s’échauffer. Le ton monte entre des gendarmes droits dans leurs bottes et des habitants qui invoquent leur droit à manifester. Ça n’ira pas plus loin.

En marge du regroupement, le conseil municipal de la commune s'est tenu avec une passation de pouvoir entre l’ancien maire, Gérard Reverget, et son successeur, Julien Heddebaut. Ce dernier, qui commence son mandat entre coronavirus et projet de prison, fait de son mieux : « Ici, on est tous sous le choc. On a appris l’information sur les réseaux sociaux mercredi soir et, depuis, on n’a aucune autre info. […)] Si ce projet doit être acté, on consultera la population parce qu'on veut être dans la transparence totale. Mais si on devait voter aujourd’hui, ce serait non à 80% ».

Tony Duret

La vidéo du concert

Concert de klaxons à Boisset-et-Gaujac contre la possible construction de la prison dans la commune

Publiée par ObjectifGard sur Mardi 26 mai 2020

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “BOISSET-ET-GAUJAC Des coups de klaxons contre la prison et une consultation citoyenne à l’étude”

  1. Il y avait beaucoup beaucoup plus qu’une cinquantaine de véhicules !!! …. Qui avaient dû se garer un peu plus loin.
    La population sous le choc a répondu présent malgré l’horaire qui a empêché pas mal de travailleurs de venir.
    Merci pour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité