A la uneActualitésPolitique

GARD Geneviève Blanc, première femme élue maire d’Anduze

Geneviève Blanc, maire d'Anduze. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Geneviève Blanc, maire d'Anduze. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier soir, deux mois après sa victoire dès le premier tour des élections municipales, Geneviève Blanc a été officiellement élue maire d’Anduze. Elle est la première femme à occuper la fonction dans cette commune.

Avec un patronyme aussi célèbre que le sien, un nom synonyme d’amour pour les femmes, il était envisageable que Bonifacio Iglesias, maire d’Anduze depuis 2008, aurait une dernière sortie empreinte d’élégance à l'endroit de celle qui va lui succéder. La passation de pouvoir n’a pas eu lieu : le maire sortant – qui a sa défaite coincée en travers de la gorge - n’a pas assisté à ce premier conseil municipal post-confinement. Il s’est contenté de quelques mots lus par la conseillère municipale, Murielle Boisset, dans lequel il revient essentiellement sur le recours déposé devant le tribunal administratif de Nîmes pour contester le premier tour de l’élection. Il n’aura aucun mot pour son successeur, Geneviève Blanc.

On ne refait pas le match !

« Les réponses de la justice viendront en leur temps, mais nous sommes confiants », répond celle qui vient d’être élue par le conseil avec 18 voix (sur 23 votants) (*). Sous les applaudissements venus de l’extérieur – le public n’était pas autorisé à rentrer dans la salle Marcel-Pagnol en raison de la crise sanitaire actuelle – Geneviève Blanc poursuit : « On ne peut pas jouer le match et, parce qu’on n’est pas content du résultat, on le rejoue ».

Elle ferme cette parenthèse sportive et se projette sur l’avenir, tout aussi sportif, qu’elle veut offrir aux Anduziens. « Dès demain, on va tout mettre en œuvre pour que les marchés de la ville puissent se tenir », assure-t-elle. Elle évoque aussi la mise en place « d’états généraux de la culture », « une ou des surprise(s) pour la Fête de la musique », une rencontre avec la Région autour des « déplacements doux ». Et de conclure : « Je vais œuvrer pour une ville plus accueillante. […] Je serai la maire de tous les Anduziens ». Et, pour le coup, même celle de Bonifacio Iglesias !

Tony Duret

* Six adjoints ont également été élus. Il s’agit, dans l’ordre, de Jacques Faisse, Sandrine Labeurthre, Guilhem Lemarie, Danielle Grosselin, Henri Lacroix et Sylvie Legembre.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

2 réactions sur “GARD Geneviève Blanc, première femme élue maire d’Anduze”

  1. C’est aussi la maire d’Anduze la plus mal élue ! Avec elle, c’est toute la camerilla bobo-écolo et méthodiste sectaire qui prend le pouvoir dans la commune. Le jus de goyave bio va couler à flot et l’odeur de cannabis va se répandre dans les vieilles rues, rues assombries par l’obscurantisme du Temple!
    Pauvres Anduziens, ils vont vite regretter cette élection !

    1. Macroute I tu as la défaite rancunière et teigneuse. En réalité, la participation sur Anduze a été supérieure de plus de 20 points à celle d’Alès et Mme Blanc a obtenu près de 30% des inscrits . A comparer aux 18,3 % de Roustan sur Ales ou au 19% de Bénezet à St Christol lez Ales , les amis de Bonifacio qui ont été élus avec ces scores minables. Moins de 25% des inscrits on ne devrait pas passer au 1er tour comme dans les petites communes. A noter que Chapon à Uzes n’ a obtenu que 22,5% des inscrits.
      Bref, si les élections à Anduze , qui a eu un des taux de participation les plus élevés, étaient annulées, elles le seraient partout. Et Macroute -Iglésias le sait bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité