Actualités

BAGNOLS/CÈZE Un robot de décontamination testé au centre hospitalier

Le robot de décontamination ReCOVery a été testé lundi à Bagnols (DR)

Baptisé ReCOVery, guérison dans la langue de Molière, ce petit robot a été mis au point par des entreprises du CleanTech Booster, l’accélérateur de projets de la CleanTech Vallée.

Le robot, conçu par les entreprises Innowtech pour la robotique, Fadilec pour l’assemblage, Sirea pour l’alimentation énergétique et la pulvérisation de désinfectant en partenariat avec Sterixene pour la désinfection par UV a été testé ce lundi. Le robot a donc pu montrer ce qu’il sait faire au centre hospitalier puis à la Maison de l’entreprise, à Bagnols.

ReCOVery désinfecte à la fois les surfaces, qu’il s’agisse des murs ou du mobilier, et l’air ambiant. Il se déplace de manière indépendante, sans fil, et désinfecte par pulvérisation et par lumière UV. Il lui faut environ 30 minutes pour désinfecter un local de 30 mètres carrés.

Le robot ReCOVery (DR)

Le député de la troisième circonscription du Gard, Anthony Cellier, était présent lors des tests lundi, et salue « l’assemblage d’entreprises et de savoir-faire qui est une réponse à la pandémie que nous subissons tous. » Le directeur du centre hospitalier de Bagnols, Jean-Philippe Sajus, affirme quant à lui que le robot lui a fait « une impression plutôt positive. » Une solution « utile pour les zones sensibles voire infectées qui permet de protéger nos personnels », ajoute-t-il.

Des essais en laboratoire doivent encore être réalisés prochainement pour permettre la commercialisation de ReCOVery, dont le prix, sans être dévoilé !,  est d’ores et déjà annoncé par ses concepteurs comme deux fois moins cher que les robots commercialisés à ce jour.

Notez que les entreprises accompagnées par la CleanTech Vallée via son accélérateur ont conçu huit solutions innovantes ayant trait à la crise sanitaire du coronavirus covid-19 : les tags de géolocalisation pour la sécurité du personnel, l'application PCA covid pour la reprise d’activité, le caisson de protection pour la réalisation des tests de dépistage covid-19, un portique de détection du virus, un drive de l’artisan, un système de production de désinfectant, un accompagnement aux nouvelles réglementations sanitaires pour les entreprises et, donc, le robot ReCOVery.

Th.A

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité