A la uneFaits Divers

GARD Relaxé à Alès pour des abus sexuels sur un enfant autiste, il est condamné à cinq ans de prison à Nîmes

Arrivé libre à l'audience, ce matin, il est parti en prison entre deux policiers.

(Photo d'illustration)

Un homme âgé de 40 ans qui comparaissait libre devant la chambre des appels correctionnels de Nîmes, ce jeudi 28 mai, a été condamné à 5 ans de prison et un mandat de dépôt immédiat.

Il est arrivé libre à l'audience et il est reparti entre deux policiers pour rejoindre la maison d'arrêt de Nîmes. La cour d'appel a suivi les réquisitions de l'avocat général, Pierre Couttenier. Le prévenu avait été relaxé en septembre dernier à Alès pour des "agression sexuelles sur un mineur de moins de 15 ans et sur une personne vulnérable", alors que le parquet d'Alès réclamait six ans de prison. Le procureur de la république, François Schneider, avait fait appel de la décision du tribunal correctionnel de la capitale cévenole.

La victime est jeune autiste Asperger et les faits se sont déroulés dans une commune au nord d'Alès alors que le mis en cause était un proche de la famille et décrit comme le parrain de coeur de cet enfant. L'adolescent a révélé les faits à ses parents en janvier 2017. Il évoque des fellations et autres viols, mais la justice a renvoyé le quadragénaire pour des faits qualifiés d'agressions sexuelles.

Déjà condamné pour corruption de mineur

Un homme qui nie totalement les faits depuis le début les accusations. Son problème : avoir un casier judiciaire portant une mention de "corruption de mineur" après une condamnation en 2013. Il avait, après cette sanction, été condamné à un suivi socio-judiciaire qu'il n'a pas respecté en continuant à côtoyer des enfants alors qu'il avait l'interdiction judiciaire de les approcher.
Malgré un casier qui plaidait contre lui, il avait été relaxé au bénéfice de doute devant le tribunal correctionnel d'Alès en septembre dernier. Ce jeudi 28 mai, la cour d'Appel de Nîmes n'a pas eu de doute et a infligé une peine de cinq ans de prison à l'encontre du quadragénaire avec mandat de dépôt à l'audience.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité