A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Bars, brasseries, restaurants : on remet le couvert !

Au restaurant Le Petit mas, masques et gants accompagnent désormais la charlotte en cuisine (Photo Corentin Corger)

C’est le grand jour ! Après deux mois et demi de fermeture, les cafés et restaurants peuvent enfin rouvrir leurs portes ce mardi 2 juin. Aux quatre coins du département, ces établissements vont s’adapter pour respecter les mesures d’hygiène. D’autres, hélas, sont contraints de rester fermés en attendant un assouplissement des règles. À Alès et Nîmes, neuf restaurateurs nous ont expliqué comment ils s'étaient préparés et dans quel état d'esprit ils se trouvaient avant ce retour aux fourneaux. 

 Alès

Aurélie et Quentin Bonnet du restaurant Épices et tout. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Aurélie et Quentin Bonnet du restaurant Épices et tout. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Aurélie et Quentin Bonnet, restaurant "Épices et tout" : "Sincèrement, ces nouvelles mesures d'hygiène ne changent pas grand-chose pour nous. Avant la crise, nos tables étaient déjà espacées de plus d'un mètre. Là, concrètement, on va en retirer une seule et passer de 25 à 20 personnes. On s'en sort bien finalement ! On a très envie de reprendre et de retrouver nos clients, mais ce sera avec des masques, du gel hydroalcoolique à l'entrée et de nouvelles cartes et menus sous plastique".

Épices et tout - 15, avenue Carnot - 30 100 Alès / 04 66 52 43 79 (ouvert du lundi au samedi, sauf mercredi soir et samedi midi)

Lionel Huszeza, gérant du Rabelais à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Lionel Huszeza, gérant du Rabelais à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Lionel Huszeza, restaurant "Le Rabelais" : "J'ai une chance extraordinaire parce que j'ai une grande terrasse et une véranda qui s'ouvre. On n'est pas plus embêté que ça et je pense faire mes 60 couverts comme avant. Avec cet espace extérieur, on va peut-être même tirer notre épingle du jeu".

Le Rabelais - 13, place Henri-Barbusse - 30 100 Alès / 04 66 52 70 84 (ouvert du mardi au samedi)

Frédéric Beguin, gérant du Mandajors à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Frédéric Beguin, gérant du Mandajors à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Frédéric Beguin, restaurant "Le Mandajors" : "C'est terrible pour moi : je suis condamné à rester fermé. J'ai une petite salle et il n'est pas possible de respecter cette histoire de mètre réglementaire. En temps normal, j'ai 30 chaises. Si je respecte les consignes, je descends à 10 chaises, mais ça ne sert à rien que j'ouvre. J'espère que le Gouvernement va lâcher la bride après le 22 juin parce que sinon je mets la clé sous la porte. Ça fait 30 ans que je suis là, c'est vraiment terrible !"

Le Mandajors - 17, rue Mandajors - 30 100 Alès / 04 66 52 62 98 (Des commandes à emporter sont disponibles le samedi)

Zino (à gauche) et Vincent Avranches de la Brasserie de l'Ambiance à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Zino (à gauche) et Vincent Avranches de la Brasserie de l'Ambiance à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Zino et Vincent, Brasserie "L'Ambiance" : "On est contents de reprendre. On rouvre aujourd'hui en respectant les nouvelles règles : on aura du gel hydroalcoolique, on va mettre en place un sens de circulation et une carte sous film plastique. On espère aussi créer un QR code pour que nos clients consultent la carte directement avec leur téléphone. En temps normal, on accueille 70 personnes en terrasse, on va peut-être en perdre un tiers, mais on espère avoir une extension par la mairie".

Brasserie de l'Ambiance - 7, boulevard Louis-Blanc - 30 100 Alès / 04 66 52 48 84 (ouvert du lundi au samedi) 

Nîmes

Derrière son film, Bruno Jacucci est prêt pour accueillir la clientèle (Photo Corentin Corger)

Bruno Jacucci, bar "Le 421" : "Nous ne pouvons pas recevoir du public à l’intérieur car le bar est un espace clos. Donc nous allons mettre un film PVC sur le comptoir à l’entrée du bar pour délimiter entre les clients à l’extérieur et les serveurs à l’intérieur. Les gens seront dans la rue et ce sera à eux de respecter les distances de sécurité. Le plexiglas étant onéreux, j’ai acheté un rouleau de film plastique qui fait très bien l’affaire avec quatre tasseaux de bois. Ça nous revient bien moins cher. Nous sommes plutôt contents de rouvrir mais le personnel reste pour le moment en chômage partiel. Nous verrons en fonction de l’afflux de clientèle."

Le 421 - 37, rue Fresque - 30 000 Nîmes / 04 66 23 86 35  (ouvert du lundi au dimanche)

Mickaël Gros, gérant du restaurant Le Vintage (Photo Corentin Corger)

Mickaël Gros, restaurant "Le Vintage" : "On ne va pas mettre de plexiglas chez nous mais on va distancer les tables. On en a enlevé pour avoir un espace de passage suffisant. Sur la cinquantaine de couverts dehors, on va en perdre une vingtaine. Mais l'avantage c'est que l'on a quand même la possibilité d’avoir presque 50 couverts à l’intérieur où on n'en perd que 10. Il faut ouvrir. Après, il est certain que ça va être compliqué de mettre en œuvre tout ça. Il ne faut pas qu’il y ait de psychose, que les gens soient là aussi et qu’ils répondent présents. Je pense qu’ils seront là."

Le Vintage - 7 rue de Bernis - 30 000 Nîmes / 04 66 21 04 45 (ouvert du lundi au samedi)

Xavier Laporte, du restaurant "Le Petit mas" (Photo Corentin Corger)

Xavier Laporte, restaurant "Le Petit mas" : "Ça me fait perdre pas mal de places en terrasse puisque je suis sur une capacité en saison de 46 et là je suis sur 28. Et de 16 au lieu de 36 à l'intérieur, donc on arrive à peu près à 50% de capacité. Je n’ai pas fait de demande officielle pour l’extension de la terrasse. Par rapport à d’habitude je vais empiéter un petit peu sur la voie publique mais c’est juste pour me permettre de respecter l'écart d'un mètre. Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui ont envie de venir et d’autres qui ont peur. On verra dans la mesure où la capacité est un peu réduite. J’espère que l’on remplira quand même.

Le Petit mas - 25 rue de la Madeleine - 30 000 Nîmes / 04 66 36 84 25 (ouvert du lundi au samedi)

"On manque aux gens"

Dans son bistrot, Agnès affiche les gestes sanitaires à respecter pour ses clients (Photo Corentin Corger)

Agnès Chipreo, restaurant "Le Bistrot de Tatie Agnès" : "On a calculé le métrage, ça devrait aller. On pense mettre une quinzaine de tables même si d'habitude on en met un peu plus. Mais comme on peut en mettre aussi à l'intérieur, on devrait logiquement s'en sortir. Comme on a pas le droit d'avoir de carte, j’ai préparé des ardoises. Je vais tout écrire dessus. Même si on a déjà rouvert depuis trois semaines pour la vente à emporter, nous sommes un petit peu angoissés pour la réouverture. Le fait d’avoir beaucoup de monde en même temps, la peur de laisser rentrer trop de personne, l’accès aux toilettes… Ce sont des choses qui m’inquiètent un peu."

Le bistrot de Tatie Agnès - 16 rue de la Maison carrée - 30 000 Nîmes / 04 66 21 00 81 (ouvert du lundi au samedi, possibilité de commander à emporter)

Le comptoir des halles s'était déjà réorganisé en se lançant dans la vente à emporter (Photo Corentin Corger)

Florent Kuyten, brasserie "Le Comptoir des Halles" : "Après chaque client, il va falloir que l'on désinfecte la table. On sera très vigilants mais on ne peut pas non plus faire la police. J’aurai environ deux tiers de ma capacité habituelle. Personne ne pourra venir à l’intérieur. Sauf pour aller aux toilettes, mais une personne à la fois. Nous avons organisé une autre manière de travailler pour avoir le minimum de contact avec les gens. La structure du bar va changer avec un barman qui servira uniquement au plateau. Les gens ne s’approcheront plus au comptoir. Il y aura des tables et des "manges debout". On se rend compte que l'on manque aux gens. Franchement ça fait du bien au cœur et ça plaisir d’ouvrir."

Le Comptoir des Halles - 5 Rue Guizot - 30 000 Nîmes / 04 66 67 61 29 (ouvert du lundi au dimanche) 

Tony Duret et Corentin Corger

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité