A la uneActualitésPolitique

BAGNOLS/CÈZE Municipales : Christian Roux jette l’éponge

Il n'y aura pas d'union entre les listes Alliance citoyenne et Convergences citoyennes.

Thierry Vincent (Alliance citoyenne) et Christian Roux (Convergences citoyennes) ne se sont finalement pas unis. Le premier a déposé sa liste en préfecture ce mardi soir, le second s'est désisté. (Photos d'archives / Objectif Gard)

Le lendemain même du premier tour des municipales déjà, une fusion entre les listes Alliance citoyenne menée par Thierry Vincent et Convergences citoyennes avec Christian Roux pour tête de liste était sur le tapis. Malgré un dialogue entamé rapidement, l'union assez naturelle, et aussi logique soit-elle, ne s'est finalement pas scellée. Seule la liste de Thierry Vincent a été déposée en préfecture ce mardi soir. La troisième et dernière de Bagnols-sur-Cèze.

Quatre listes étaient potentiellement en lice pour le second tour à Bagnols. Il n'y en a finalement que trois partantes: Bagnols 2020 - Continuons ensemble, celle du maire sortant, Jean-Yves Chapelet, en tête du premier tour avec 39,71% des voix. Derrière, il y a la candidate RN (Rassemblement national), Corine Martin pour Rassemblons Bagnols (28,83% des voix). Alliance citoyenne est troisième avec 12,10% suivie de près par Convergences citoyennes (11,62%). Seules 23 voix séparent ces deux listes qui se présentent toutes deux comme citoyennes. Et il n'y a pas que leurs scores et leurs noms qui sont proches : leur programme et leur ancrage à gauche de l'échiquier politique aussi.

L'union de ces deux listes coulait presque de source pour tenter de peser plus face aux deux autres candidats devant au premier tour. Le lendemain du 15 mars, déjà, les deux têtes listes de Gauche s'étaient rapprochées et parlaient de cette fusion. Trois mois donc que l'idée était sur la table. Et pourtant... Jusqu'au dernier moment, on ne savait pas si cette union allait aboutir.

Ce n'est qu'à peine une heure avant la clôture des listes que Thierry Vincent a finalement déposé la sienne. Dessus figurent les noms de ses 33 colistiers de départ. Le quatrième dépôt de liste de Christian Roux n'est jamais arrivé. Pourquoi ? "Notre choix est responsable de ne pas maintenir notre liste ; car cela rajouterait
de la confusion auprès des Bagnolaises et Bagnolais. Nous avons donc décidé de ne pas participer à cette mascarade car la base de notre engagement repose sur un vrai projet de changement pour Bagnols et son territoire", a-t-il réagi dans un communiqué ce mercredi matin.

Désaccord sur la proportion de colistiers de chaque équipe
et emballement sur les réseaux sociaux

Alors pourquoi cette union a-t-elle échoué ? Ce mardi, les deux candidats ne se sont pas échangés ne serait-ce qu'un mail ou un SMS. Étonnant à quelques heures de la clôture des listes. Il faut dire que la veille, les choses se sont un peu emballées sur les réseaux sociaux. Christian Roux soulève des "attaques personnelles et les propos inadmissibles voire diffamatoires sur les réseaux sociaux" alors qu'une partie de leurs échanges par mail ont été publiés sur les Facebook des listes.

Dans un communiqué envoyé ce mercredi matin, la liste Convergences citoyennes justifie : "Pour faire avancer la négociation nous avons transmis un protocole d’accord et nous nous sommes entendus de partir sur une base de colistiers 50/50, sans exclusion de personnes avec une prime au sortant. Nous nous étions mis d’accord sur une liste de rassemblement et subitement des mails et des posts diffamatoires sur les réseaux sociaux sont apparus démontrant une volonté de faire capoter la négociation. [...] De par le comportement de la liste Jackel/ Vincent/ Tortey, ne souhaitant pas d’une part, les partis politiques, d’autres parts certaines personnes de Convergences, il n’était pas possible d’embarquer l’ensemble de nos soutiens dans une aventure si éloignée de nos valeurs et principes."

Les réactions sur les réseaux sociaux n'ont donc pas été appréciées par l'actuel candidat de l'opposition: "On ne fait pas de commentaires alors que les négociations ne sont pas terminées. Tant que la fumée blanche n'est pas sortie, on ne fait pas de déclaration", assurait Christian Roux ce mardi.

La fumée blanche est désormais sortie. Elle a même bien obstrué le champ de vision de Thierry Vincent qui ne comprend toujours pas : "C'est le silence radio depuis lundi. J'ai passé beaucoup de temps à demander des nouvelles, le solliciter encore ne me semblait pas forcément élégant. [...] On a aucun point de désaccord, c'est juste un manque de réactivité."

Du côté du candidat d'Alliance citoyenne, tous les colistiers étaient prêts à repartir. Ce n'était pas forcément le cas du côté de l'équipe de Christian Roux. Et ce dernier aurait tardé à donner les 17 noms de ceux qui souhaitaient intégrer la liste. Ce n'est que le dimanche soir donc qu'une liste recomposée naît, alors que les deux candidats s'étaient a priori entendu sur une proportion 50-50 voire 40-60 en faveur d'Alliance citoyenne.

"Exprimer la diversité, c'est parfois ne pas fusionner"

Finalement, Christian Roux a refusé la proposition de liste recomposée faite par Thierry Vincent. Ce à quoi ce dernier a répondu : "Je ne suis pas seul à décider et les impératifs de délai sur lesquels j’ai à maintes reprises attiré ton attention n’ont pas été respectés."

Alliance citoyenne, soutenue par La France Insoumise et le Parti communiste français, gardera donc sa forme d'origine pour ce second tour. "On a 33 colistiers sérieux, un programme qui tient la route dans une ville qu'on connaît. On est confiants et en aucun cas déçus. On n'est obligés de rien. Exprimer la diversité, c'est parfois ne pas fusionner."

Confiant, Thierry Vincent peut l'être plus que si Christian Roux avait finalement déposé sa liste de son côté, divisant ainsi l'électorat de Gauche bagnolais. Et effaçant toute chance de victoire pour l'un ou l'autre. Est-ce que pour autant cette unique liste citoyenne arrivera à talonner voire dépasser Jean-Yves Chapelet, le maire sortant, ou Corine Martin (RN) ? Réponse le 28 juin.

Marie Meunier

Etiquette

3 réactions sur “BAGNOLS/CÈZE Municipales : Christian Roux jette l’éponge”

  1. mascarade d’élections sans véritable campagne après une crise sanitaire et un premier tour record d’abstention.
    que dire de ce simulacre de négociations qui n’ont jamais abouti car alliance, qui n’a d’alliance que le nom, n’a jamais voulu de véritable union à gauche.
    il reste un simulacre de liste à gauche qui ne reconnait ni n’assume les valeurs de gauche ni la citoyenneté, que des mots vides de sens.
    avec une tête de liste et des colistiers qui ne respectent même pas les personnes et qui sont capables des pires manoeuvres pour exister, laissant ainsi un boulevard aux véritables adversaires de bagnols et des bagnolais !!!

  2. Maintenant que l’échiquier s’est éclaircie pour ce second tour, les électeurs Bagnolais n’ont plus qu’une chose à faire pour ne pas laisser LaREM ou le FN …. répondre présent le 28 juin.

  3. Thierry vincent est-il crédible en parlant de fusion ? il a quitté convergence en le criant sur les toits et devenir tête de liste . soyons sérieux. s’il voulait la fusion pourquoi partir ? à part ça l’abstention risque encore de faire des records.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité