A la uneActualitésPolitique

LE 7H50 d’Yves Cazorla, maire de Laudun-l’Ardoise : « Cette crise a entraîné pas mal de dégâts »

Le maire de Laudun-l'Ardoise Yves Cazorla (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le 15 mars dernier, le maire sortant de Laudun-l’Ardoise, Yves Cazorla, était réélu dès le premier tour avec 58,7% des voix. Mais ce n'est que le 23 mai qu'il a pu enfin installer son conseil municipal et reprendre une vie de maire quasi normalement. Il est l'invité du 7H50 pour nous expliquer comment le confinement et le déconfinement se sont déroulés dans sa commune. Interview.

Objectif Gard : Votre réélection dès le premier tour ne s'est malheureusement pas déroulée dans la joie avec la crise sanitaire et le confinement. Comment avez-vous vécu finalement cette victoire ?

Yves Cazorla : C'était une période tellement particulière que la seule chose qui m'importait c'était que le déroulé de l'élection se passe pour le mieux avec toutes les contraintes imposées. Dans tous les bureaux. Je crois que le scrutin s'est bien passé et je suis forcément heureux d'avoir gagné. On a fait un bon travail pendant deux ans donc je pense que nous avons été récompensé de cela. Après, il y avait trois listes au premier tour mais je n'étais pas particulièrement inquiet du score car j'avais de bon retour de la population.

Et dans la foulée du 15 mars, vous avez dû faire face au confinement. Vous avez pu continuer à travailler tout de même ?

J'ai été confiné comme tout le monde mais nous nous sommes organisés à distance. Tout de suite après l'élection il a fallu prendre des décisions notamment pour les employés de la mairie, organiser la vie municipale et assurer des permanences. On a mis en place le plan de sauvegarde communal et avec le centre communal d'action sociale (CCAS), nous avons assuré la liaison avec les personnes les plus en difficulté, isolées ou vulnérables. Enfin, nous avons fait appel à la visio pour faire en sorte que la continuité d'activité soit au rendez-vous. Cela a finalement pas trop mal marché avec à chaque fois de nombreux élus qui étaient présents par ordinateur ou téléphone interposé.

Depuis plusieurs semaines, le déconfinement progressif s'est mis en place. La vie presque normale a-t-elle repris son cours à Laudun ?

C'est vite dit. Cette crise a entraîné pas mal de dégâts d'un point de vue économique. Avec les bars, restaurants, commerces fermés, le village était bien triste. Des livraisons à domicile se sont mises en place, mais c'était forcément insuffisant. Aujourd'hui, nous avons informé le plus possible la population, distribué des masques et il est certain que cela fait du bien de revoir les habitants se promener dans le coeur du village.

Notamment sur le marché du dimanche qui est de retour à la rue de la République...

Tout à fait. D'abord installé au gymnase Léo-Lagrange, il a retrouvé sa place initiale tout au long de la rue de la République. Mais les mesures sont contraignantes. Alors on s'active pour assurer la meilleure organisation. Dimanche dernier, nous avons constaté quelques petits dysfonctionnements que nous corrigerons dimanche prochain. Ce n'est plus comme avant. Il faut donc s'habituer et la population doit respecter les mesures barrières. C'est indispensable car ce marché participe à l'économie du village. Nous en avons vraiment besoin. Mais je pense que ça va le faire.

À l'occasion de la campagne, vous avez proposé plusieurs projets. Qu'est-ce qui vous tient le plus particulièrement à coeur ?

On a effectivement pas mal de projets dans les tuyaux. La priorité selon moi c'est avant tout la sécurisation des rues et un plan de développement économique urgent pour que la commune ait les moyens d'investir massivement. Ensuite, via l'Agglomération, nous avons le projet de réfection du port et de la piscine. Faut que l'on en discute mais je suis optimiste. Enfin, nous souhaitons rénover l'église et espérons obtenir son classement au titre des monuments historiques.

Allez-vous briguer la présidence de l'Agglomération du Gard Rhodanien ?

Ce n'est pas le sujet. Ce que je souhaite c'est que ce territoire prenne une direction différente. Après, je n'ai pas d'ambition particulière. Mais il me semble que la zone d'activité (ZA) de Laudun, le port, le site d'Arcelor puissent s'inscrire dans l'avenir. L'Agglomération a un rôle important énorme à jouer pour le Gard, pour l'Occitanie. C'est le moment de foncer.

Propos recueillis par Abdel Samari 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “LE 7H50 d’Yves Cazorla, maire de Laudun-l’Ardoise : « Cette crise a entraîné pas mal de dégâts »”

  1. Un maire très dynamique. Il ferme la piscine et avec elle un restaurant. Un toubib se barre, il ne réagit pas. La nouvelle station d’épuration est toujours en attente comme la déchèterie. Le plus intelligent serait de fermer l’actuelle. Et le développement économique n’est plus de sa compétence. Mais il est présent aux AG des associations, comme le font tous les maires. Très démagogique c’est sûr. Les Laudunois tiennent un bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité