A la unePolitique

NÎMES Municipales : Yoann Gillet lance son second tour

Le candidat du Rassemblement national et de la Droite populaire a présenté son tract pour le second tour des élections municipales à Nîmes.

Yoann Gillet (au centre) entouré de son équipe de campagne (photo Norman Jardin)

Yoann Gillet a débuté sa campagne du second tour des élections municipale ce matin à Nîmes.

Lors d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Kyriad en Ville active, le candidat du Rassemblement national et de la Droite populaire a commencé par présenter son nouveau tract. Dans ce dernier, sur deux pages, le candidat du RN compare les bilans de Julien Sanchez (maire RN de Beaucaire) et de Jean-Paul-Fournier (maire LR de Nîmes).

« C’est une nouvelle élection qui débute »

Le comparatif est décliné en quatre thèmes : sécurité, fiscalité, commerce et pour terminer "proximité et démocratie". Selon Yoann Gillet, le bilan Beaucairois est meilleur que celui du maire de Nîmes. Il rappelle que Julien Sanchez a été réélu au premier tour et il souligne : « Jean-Paul Fournier a obtenu l’un des plus faibles résultats de France pour un maire sortant ». Malgré la différence de population entre les deux villes, Yoann Gillet estime que les mesures prises à Beaucaire sont transposables à Nîmes.

Le nouveau tract de campagne de Yoann Gillet (photo Norman Jardin)

La candidat du RN n’a pas été tendre non plus avec Yvan Lachaud (Divers centre)  à qui il décerne « Le César de la girouette ». Arrivé quatrième du premier tour à Nîmes avec 14,34% des voix, Yoann Gillet croit en ses chances pour le second tour. « Notre électorat ne s’est pas déplacé le 15 mars et Jean-Paul Fournier n’a pas de réserve de voix. Il faut oublier le premier tour. C’est une nouvelle élection qui débute. Aucun analyste politique est en mesure de dire qui va l’emporter. »

« Il n’est pas question de faire des attaques personnelles »

Yoann Gillet a aussi réagi à la lettre publique diffusée il y a quelques jours dans la presse, et qui remet en cause les capacités de Jean-Paul Fournier : « C’est dégueulasse. Il n’est pas question de faire des attaques personnelles. » Le candidat du Rassemblement national et de la Droite populaire a indiqué qu’il n’y aurait pas de tractage de la main à la main mais qu’il utiliserait des méthodes classiques pour convaincre ses électeurs pendant sa campagne du second tour.

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité