A la uneActualités

LE 7H50 du député Anthony Cellier : « On ne peut pas se résoudre à avoir des morts chaque année aux cascades du Sautadet »

Le député Anthony Cellier et les responsables locaux aux abords de cascades du Sautadet en 2018 (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Ce mercredi, un jeune homme de 16 ans a trouvé la mort en aval des cascades du Sautadet, à la Roque-sur-Cèze près de Bagnols. Un drame qui se répète malheureusement chaque été ou presque sur ce site aussi beau que dangereux. Le député de la troisième circonscription du Gard, Anthony Cellier, travaille depuis deux ans avec les collectivités publiques sur des solutions pour sécuriser le site. Il s’est rendu sur place hier après-midi. Il répond à nos questions.

Objectif Gard : Quelle est votre première réaction au drame qui s’est déroulé ce mercredi aux cascades du Sautadet ?

Anthony Cellier : Malheureusement il est arrivé ce qui arrive trop souvent sur ce site. C’est terrible. J’ai une pensée pour la maman de la victime, pour ses deux cousins qui ont été témoins de ce drame. J’ai aussi une pensée pour les élus qui viennent de prendre en charge cette magnifique commune et ce site qui est trop lourd à gérer pour une petite commune. Nous ne pouvons pas nous résoudre à avoir des morts chaque année aux cascades du Sautadet, nous avons une responsabilité collective. Nous travaillons sur la question depuis deux ans et je compte bien continuer à travailler plus vite et plus fort pour mobiliser. Nous ne pouvons pas continuer comme ça.

Quelles mesures ont été mises en place dans le cadre de ce groupe de travail ?

D’abord mobiliser tout le monde, l’État, l’Agglo du Gard rhodanien, la commune, pour faire un constat commun. Des arrêtés d’interdiction de la baignade ont été mis en place avec l’information qui en découle. Il y a une pression des forces de gendarmerie plus importante pour sensibiliser et éventuellement verbaliser, et nous avons mobilisé une brigade équestre pour avoir une présence plus visible et dissuasive. En amont, une ligne de vie avec des bouées a été installée. Elle a été emportée par la dernière crue mais va être remise en place la semaine prochaine. Il y a aussi un bureau d’études qui a travaillé sur les flux et a livré quelques pistes sur la gestion de ces flux, mais cela n’empêchera pas l’irréparable.

Une interdiction d’accès aux cascades est-elle sur la table ?

Il y a des hypothèses qui vont jusqu’à empêcher l’accès aux cascades et à avoir simplement une déambulation sécurisée qui permet de les admirer. C’est une hypothèse, mais elle se heurte à des réalités environnementales. Nous sommes dans une zone protégée et il ne faut impérativement pas dénaturer l’âme de ce site. Il faut peut-être valoriser ce site pour en faire un site optimisé et sécurisé. C’est très compliqué et c’est trop gros à gérer pour une commune comme la Roque.

En attendant, quels conseils donner aux nombreux visiteurs qui se rendent sur ce site, surtout l’été ?

La dangerosité est polymorphe sur ce site. Il faut impérativement respecter la signalisation sur place. Au-delà de ce seuil, il y a un gros risque malheureusement.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité