A la unePolitique

BAGNOLS/CÈZE Jean-Yves Chapelet officiellement élu maire

Jean-Yves Chapelet a été officiellement élu maire de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après la victoire de sa liste au second tour des élections municipales dimanche, le maire sortant de Bagnols Jean-Yves Chapelet a été officiellement réélu ce vendredi soir lors du conseil municipal d’installation.

« Il s’agit d’un conseil municipal très séquencé et très solennel », lancera en préambule Jean-Yves Chapelet au public présent dans la salle multiculturelle pour assister à l’installation du nouveau conseil municipal et à l’élection du maire et de ses adjoints. Il est vrai que ce conseil municipal, le tout premier de la nouvelle mandature, sortait de l’ordinaire de par sa configuration et son ordre du jour, puisqu’il s’agissait d’installer les nouveaux élus et d’élire le maire et ses neuf adjoints.

Avant l’élection, la tête de liste du Rassemblement national Corine Martin déclarera que son groupe « agira dans le bien commun de tous et dans l’intérêt de la ville » dans une courte prise de parole. Sans surprise, Jean-Yves Chapelet sera élu maire avec 25 voix sur 33 élus.

Jean-Yves Chapelet officiellement élu maire de Bagnols

Publiée par ObjectifGard sur Vendredi 3 juillet 2020

Prenant le micro une fois l’écharpe tricolore passée, le maire lancera qu’il s’agissait « d’un véritable honneur de recevoir ce soir pour la troisième fois l’écharpe tricolore (après 2010 et 2017, ndlr). Le sentiment de fierté se mêle au devoir de responsabilité, de ne pas décevoir nos concitoyens. » Après avoir annoncé que désormais les conseils municipaux seraient diffusés en direct, Jean-Yves Chapelet affirmera que « le programme que nous allons déployer s’inscrit dans la continuité des travaux déjà engagés. »

Jean-Yves Chapelet remerciera ensuite l’ancienne équipe municipale, avant de faire une aparté sur la nouvelle, « celles et ceux qui ont apporté leur aide dans les moments difficiles, qui n’étaient pas encore élus pendant que d’autres se réfugiaient dans la critique. » Puis, évoquant l’avenir, Jean-Yves Chapelet donnera « un objectif simple : transformer le visage de Bagnols. » Et pour le faire, il martèlera une phrase qu’il a déjà répété maintes et maintes fois ces derniers mois : « les planètes sont alignées. »

Le maire conclura par deux souhaits : « que nos échanges soient constructifs et positifs » d’une part, et que les élus « se montrent exemplaires pour servir inlassablement les Bagnolais. »

Les neuf adjoints élus

Place ensuite à l’élection des neuf adjoints au maire. Seule la majorité a présenté une liste, qui a donc été élue. Cela donne : premier adjoint Maxime Couston (cadre de vie, sports et festivités), deuxième adjointe Michèle Fond-Thurial (santé, solidarité, dialogue social), troisième adjoint Michel Cegielski (promotion des arts, culture et jumelages), quatrième adjointe Christine Muccio (éducation, réussite éducative et laïcité), cinquième adjoint Christian Baume (sécurité, tranquillité publique et agriculture), sixième adjointe Jennifer Obid (développement durable), septième adjoint Jean-Christian Rey (relations avec les institutions et risques majeurs), huitième adjointe Monique Graziano-Bayle (suivi des chantiers avec l’intercommunalité) et neuvième adjoint Philippe Berthomieu (urbanisme et travaux).

Le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet, entouré de ses 9 adjoints (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il est à noter que contrairement à ce que Jean-Yves Chapelet avait annoncé durant la campagne, Michèle Fond-Thurial n’est finalement pas première adjointe mais deuxième adjointe. Du côté de la mairie on explique que la loi a changé le 15 mars dernier, et oblige désormais à présenter la liste d’adjoints sur un strict panachage sous la forme « un homme, une femme, un homme, une femme ». Ce faisant, la liste victorieuse ayant prévu cinq adjoints hommes et quatre adjointes femmes, il a fallu mettre un homme premier adjoint, en la personne de Maxime Couston. Quant aux délégations des conseillers municipaux, elles seront présentées lors du prochain conseil municipal, le 17 juillet.

Vers la fin de ce premier conseil, le maire donnera la parole à Thierry Vincent, de la liste « Alliance citoyenne ». Le nouvel opposant félicitera les élus d’une manière républicaine avant d’inviter l’assemblée à « l’humilité » compte tenu de la forte abstention et de qualifier l’opposition que les deux élus de sa liste mèneront de « constructive, mais pas soumise. » Thierry Vincent aura plus tard un mot pour « le quarteron de déçus », visant la liste « Convergences citoyennes », et tentera par la suite de dérouler ls propositions de l’« Alliance citoyenne ». Jean-Yves Chapelet le coupera rapidement : « depuis dimanche la campagne est terminée, vous n’êtes pas là pour développer votre projet, vous le ferez plus tard. » « La manière dont vous vous comportez n’est pas celle que nous attendons », répondra l’opposant, pour ce qui restera la (timide) première passe d’armes de ce mandat.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité