ActualitésPolitique

NÎMES MÉTROPOLE David Tebib : « Franck Proust a de l’ambition pour le territoire »

David Tebib, (Photo d'archives : Abdel Samari)

Quelques jours après la fin de la campagne des Municipales 2020, on a retrouvé David Tebib. Le président de l'USAM qui a appelé entre les deux tours à voter pour Jean-Paul Fournier dresse le bilan de cette campagne nîmoise et esquisse quelques perspectives. Entretien.

Objectif Gard : Qu'est-ce que vous retenez de cette campagne ?

David Tebib : Que tous les coups sont permis. La réalité a dépassé cette fois-ci la fiction. À la fois, il faut le dire il y a aussi de très bonnes personnes qui font les choses avec conviction. Je préfère regarder le verre à moitié plein qu'à moitié vide.

Est-ce que vous avez subi vous-même des attaques pendant la campagne ?

Pendant et après mais tout cela est derrière moi. Je pense que cette élection a donné naissance à des personnes qui ont cru devenir des commentateurs, des gardiens de la morale, des philosophes. Mais je crois que le monde dont Nîmes a surtout besoin, ce sont de personnalités qui font le bien plus que le mal. Le plus important finalement, ce sont les femmes et les hommes passionnés que j'ai rencontrés. Des personnes sincères qui veulent changer les choses. Vous le savez, je suis un éternel optimiste et je regarde devant. Je ne changerai pas.

Quand vous parlez de nouvelles personnalités, vous pensez à qui ?

D'abord à Vincent Bouget. Une personnalité énergique, qui est resté dans son couloir, dans ses idées. Il sort renforcé de cette élection par l'envie des Français et des Nîmois de davantage de social lié à la crise économique, conséquence du coronavirus. Et ce n'est pas une nouvelle personnalité mais je pense aussi à Jean-Paul Fournier. Il est resté serein malgré les attaques et a su faire confiance au bon sens des habitants. On constate que les Nîmois ont été lucides face à certains candidats notamment l'un d'entre eux venu à Nîmes uniquement pour son intérêt.

Qui peut battre Jean-Paul Fournier ?

Il est imbattable. Il est réélu plutôt confortablement malgré l'abstention. Et pourtant, les méthodes employées contre lui n'ont pas toujours été très fair-play.

Vous lui faites confiance pour les six prochaines années ?

Oui bien sûr. Il a avec lui une équipe qui va travailler et faire en sorte de redresser les choses. Elle est composée de personnalités de la société civile, largement renouvelée, connues pour nombre d'elles dans leur domaine respectif. Je fais confiance.

Et vous pourriez participer à cette aventure ?

Je suis un homme d'action bien évidemment. Je travaille tous les jours sur l'avenir de Nîmes. D'abord dans le sport avec l'USAM où nous réfléchissons à la saison prochaine. Mais avec mon groupe, on sera attentif aux questions sociales, économiques, de santé, d'éducation, de transition écologique, etc. J'ai encore plus envie de le faire qu'hier si c'est votre question. Et toujours de façon désintéressé comme l'ensemble de mes mandats aujourd'hui, fondés entièrement sur le bénévolat.

Vous avez une préférence pour l'Agglo de Nîmes. Entre Franck Proust, adjoint de la ville de Nîmes, et Eddy Valadier, maire de Saint-Gilles ?

Je connais de façon amicale et cordiale Eddy Valadier mais je n'ai pas d'échange régulier avec lui. Je connais par contre extrêmement bien Franck Proust, passionné par la Green Team (le surnom de l'équipe de handball de Nîmes présidée par David tebib, NDLR) d'ailleurs. Ce qu'il propose, en tout cas, ce que j'ai lu et entendu de sa bouche, m'intéresse. Il a une réelle capacité politique, les réseaux nationaux et européens. Et il est ambitieux pour le territoire de Nîmes métropole. Enfin, il est cohérent sur ses objectifs du territoire en matière d'enjeux tourisme, développement économique, culture et transport. Ces piliers sont fondamentaux et je m'y retrouve parfaitement. Sans oublier la transition écologique qui appartient aux caractéristiques de chaque commune.

Vous pensez lui suggérer quelques idées issues de votre programme ?

Nous en avons déjà parlé. Je pense que la culture doit être centrale pour toucher tous les territoires de Nîmes. Et pas uniquement à l'occasion d'une animation ou de festivités mais tout au long de l'année. Et dans tous les quartiers de Nîmes et des villages, cela me tient à coeur. Enfin, je pense que l'Agglo de Nîmes doit se doter d'une marque forte de territoire qui résonne dans toutes les entreprises et chez l'ensemble des acteurs économiques. Il faut que tout le monde participe à sa conception. Avec, pourquoi pas, une cellule dans la foulée qui aide les entreprises à se fédérer et leur offre l'opportunité d'accéder plus facilement à la commande publique. Vous l'avez compris j'ai des tonnes d'idées pour agir sur le territoire de l'Agglo avec Nîmes comme locomotive. Et prenons garde à l'environnement autour de nous. Que ce soit à Arles, à Alès ou à Montpellier, il n'y a plus de temps à perdre. Il faut agir maintenant.

Propos recueillis par Abdel Samari

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité