ActualitésEconomie

NÎMES Avec « Maison Garlaban », Fanny fait revivre la Provence

Fanny Bousson, gérante de la Maison Garlaban située rue de la Madeleine à Nîmes (Photo Corentin Corger)

Depuis le 7 juillet dernier, la boutique "Maison Garlaban" a ouvert ses portes à Nîmes. Un concept store sur la Provence où l'on retrouve les chemises et nappes de la marque "Olivades" ainsi que des santons. Rencontre avec la gérante, Fanny Bousson.

C'est en empruntant le nom du massif qui surplombe la ville d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), lieu qui a beaucoup inspiré Marcel Pagnol dans ces oeuvres, que Fanny Bousson a ouvert le 7 juillet la "Maison Garlaban". "Et maison car j'ai souhaité recréer cet univers avec la table dressée au milieu du magasin avec la  penderie et les armoires", précise la gérante dont la boutique est située au 20 rue de la Madeleine à Nîmes.

Une passion pour tout ce qui tourne autour de la Provence qu'elle tient de ses parents. "Pendant 32 ans j'ai tenu la boutique provençale près de la Maison Carrée avant de vendre à un glacier en décembre 2019", commente le papa venu rendre visite à sa fille âgée de 28 ans. Travaillant à ce moment-là dans la communication Fanny n'avait pas pour objectif de reprendre l'affaire familiale avant qu'une opportunité apparaisse également motivée par les sollicitations des clients.

"Les gens me disaient que c'est dommage qu'il n'y est plus de boutique à Nîmes vraiment thématisé autour de la Provence avec des santons. Surtout que le magasin "Olivades" a lui aussi fermé", commente la jeune femme. Elle a bénéficié qu'un local soit disponible rue de la Madeleine, après le déménagement rue de l'Aspic de "Péchés Gourmands" une épicerie spécialisée avec notamment des produits provençaux, pour s'installer.

Les santons et les chemises plantent le décor dans la boutique de Fanny (Photo Corentin Corger)

Les calissons ont désormais laissé place aux tissus "Olivades" déclinés en nappes et chemises. "J'ai voulu faire à ma sauce en modernisant l'esprit provençal", explique Fanny. Un prénom destiné typiquement dans le thème devenu célèbre avec la pièce de théâtre éponyme de Marcel Pagnol. Chez "Maison Garlaban" on trouve aussi des décorations, l'art de la table, des bijoux et le produit phare : les santons.

"Plus de 90% des produits sont fabriqués dans la région", assure la chef d'entreprise. Elle devait initialement ouvrir pour Pâques mais confinement oblige, la date a été repoussée. Et même si c'est assez calme depuis une semaine, les retours sont plutôt positifs. "Les gens sont contents de retrouver des santons à Nîmes. J'ai déjà des personnes qui achètent alors que l'on est loin de la période de Noël", observe-t-elle. "Les chemises provençales reviennent dans les tendances, les jeunes se les réapproprient", conclut Fanny. Des vêtements plutôt haut de gamme affichés au tarif de 115€. La fabrication artisanale a forcément un coût.

Corentin Corger

Horaires d'été : le lundi après-midi (15h-19h) et du mardi au samedi (10h-13h et 15h-19h)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité