ActualitésSports Gard

NÎMES Une façade vive et colorée pour le stade Bernard Auzon-Cape

Fini le mur beige d'antan, place à la couleur ! (Photo Corentin Corger)

Les éducateurs de l'ADPS (Association au développement de la prévention spécialisée) avec la participation de deux jeunes du quartier ont offert une nouvelle vie à la façade des locaux du stade Bernard Auzon-Cape situé à Valdegour. 

Malgré la chaleur, leur motivation est restée sans faille ces trois dernières semaines pour réaliser une fresque sur les locaux du stade Bernard Auzon-Cape. Ce projet est porté par l'ADPS (Association au développement de la prévention spécialisée) qui dépend de l'aide sociale à l'enfance et mandaté par le Département du Gard avec comme mission "d'aller vers les jeunes et d'avancer avec ceux qui ont envie d'avancer", résume Abderrazake Barakat, éducateur. Une démarche soutenue par la ville de Nîmes.

C'est avec sa collègue Virginie Clouvel qu'ils ont imaginé cette initiative. Le stade Bernard Auzon-Cape, anciennement stade des Amandiers, a été entièrement rénové en début d'année par la municipalité (coût de 700 000€) mais les murs des vestiaires sont simplement restés beiges. L'association ADPS avait déjà réalisé une fresque sur le complexe sportif de Marcel-Rouvière, l'été dernier et a donc voulu reproduire la même chose sur l'enceinte située de l'autre côté de l'avenue Kennedy.

Ce projet a été initié début mars mais repoussé à cause du confinement. Au final, trois semaines ont été nécessaires pour terminer la conception et pour la réalisation qui s'est déroulée chaque soir de 17h à 22h. Les deux éducateurs, qui ont également mis à la pâte, ont proposé à deux jeunes du quartier de les rejoindre dans cette aventure. "L'objectif n'est pas de leur donner un accès à l'emploi mais de leur faire confiance et développer leurs compétences artistiques", explique Abderrazake.

Fayad, Abderrazake, Virginie, Idrissa et Abdellah ont partagé de bons moments pendant ces trois semaines (Photo Corentin Corger)

Parmi eux, Idrissa (20 ans) qui dans les pratiques culturelles ou artistiques est davantage passionné par la poésie. "D'habitude je décris les images avec les mots et là on m'a proposé de le faire avec le pinceau. Je suis content car ça ressemble à ce que je voulais", déclare le jeune homme avec une certaine aisance à manier la langue et qui va intégrer en septembre une licence d'anthropologie à Toulouse.

Son compère Fayad est lui aussi satisfait du résultat même si au départ il éprouvait quelques craintes : "Ça me faisait un peu peur car c'était ambitieux et vu que l'on est au milieu du quartier il fallait que l'on assure car tout le monde allait voir la fresque. Je me suis dit que je n'avais rien à perdre et finalement je ne m'attendais pas à ça."

"Il y en a qui se bougent"

Se dépasser et montrer de quoi les jeunes issus des quartiers sont capables : voilà l'objectif d'Abderrazake : "Il y a des gamins qui foutent le bordel mais il y en a qui se bougent et ceux-là payent pour une minorité. Même sous 35 degrés, ils n'ont jamais rechigné." Tant d'efforts qui ont valu le coup pour une oeuvre à peine terminée et déjà plébiscitée par les résidents qui passent devant. Une fresque abstraite qui reprend les couleurs du club local, l'Athlétic club Pissevin Valdegour, qui évolue en D1 et qui arbore une tunique bleue et blanche.

"On l'a élaboré en prenant en compte l'environnement linéaire. J'y vois aussi un petit clin d’œil au drapeau français après chacun l'analyse comme il veut", conclut Abderrazake. Une fine équipe qui a bossé sous le regard du "patron" des lieux, Abdellah Oulladi. Employé municipal et gardien du stade depuis 24 ans. "Ce sont des jeunes en or", a-t-il confié au moment d'offrir le verre de l'amitié pour fêter la fin des travaux. Tout l'été l'ADPS va accompagner ces jeunes à travers une douzaine de projets avec au programme de cette semaine une sortie camping.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité