ActualitésCulture

JEUDIS DE NÎMES Culture : à la rencontre de Jésus…

Une des toiles polychromes exposées par Jésus dans le cadre des Jeudis de Nîmes (Photo : DR)

Dans le cadre des Jeudis de Nîmes, l'artiste peintre local Jésus expose sous les frondaisons des arbres séculaires qui bordent l'église Saint-Baudille où ses toiles polychromes ne passent pas inaperçues. L'occasion d'une rencontre avec Jésus, un talentueux personnage... haut en couleur.

Fruit des amours d'un Breton et d'une Aveyronnaise et né à Millau, le peintre nîmois Jérôme Loaëc a hérité son alias, Jésus, de ses amis et d'une ressemblance aux traits que l'on prête au Messie. Mais là s'arrête le parallèle car au-delà d'une personnalité affable et solaire, Jésus préfère s'exprimer sur les toiles plutôt que de prêcher sur la "Toile".

Jésus a à son actif de nombreuses expositions en France et à l'étranger (Photo : DR)

Titulaire d'un Bac d’Arts plastiques/arts appliqués, à 54 ans le Nîmois d'adoption affiche un solide parcours artistique qui l'a vu accrocher ses créations aux cimaises de nombreuses expositions à Lyon, Blosseville-sur-Mer, Paris, Berlin et bien sûr à Nîmes. Attiré dès son plus jeune âge vers l'art pictural, sur des grands formats sur toile travaillés à l'huile Jésus dévoile un univers chatoyant à tendance astrale, végétale et cosmogonique qui questionne le mythe de la création du monde.

Des influences multiples

"J'ai pour objectif de dématérialiser l’image pour contrarier le visible et chercher des émotions au-delà des apparences", explique l'homme de l'art dont les influences plurielles vont des Impressionnistes (Monnet, Van Gogh) aux grands maîtres italiens du gothique (Raphaël, Fra Angélico, Botticelli, Giotto di Bandone dit Giotto) en passant par les "modernes" contemporains chinois Zao-Woo-Ki et Chu-Teh-Chun.

Un univers coloré et onirique... (Photo : DR)

"Après des études artistiques et une belle et longue promenade dans la vie qui m’a éloigné de ma passion, aujourd’hui j’y reviens. Pour y rester", détaille Jésus dont la passion est intacte. "Pour moi, comme il n’y a pas plus beau mot d’amour pour dire la lumière et ses couleurs, je m’efface et fais don universel pour le regard des autres." Et en parlant de regard, il n'attend plus que vous posiez le vôtre sur les quatre grands formats oniriques pour le moins originaux qu'il expose. Prêts à rencontrer Jésus ?

Philippe GAVILLET de PENEY

Jeudis de Nîmes. Parvis de l’église Saint-Baudile, de 18h à 23h. Tous les jeudis jusqu'au 3 septembre prochain.

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité