Actualités

LA CALMETTE L’abrivado-bandido sur les terres de la manade Lou Simbeù, en images

Le week-end taurin organisé à La Calmette se termine ce dimanche à 19h. Ce matin, une abrivado-bandido a eu lieu sur les terres de la manade Lou Simbeù. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Depuis vendredi, la manade Lou Simbeù accueille le "Week-end taurin" co-organisé par le Bar des sports et le Comité des fêtes calmettoises.

Julien Gaubiac, 34 ans et Nicolas Cassagne, 17 ans, sont les co-organisateurs de cette fête intitulée le "Week-end taurin" qui a eu lieu à la manade Lou Simbeù à La Calmette (commune privée de sa fête votive sur décision du conseil municipal suite à l'épidémie de coronavirus). Le premier est le gérant du Bar des sports depuis un an et demi, le second, le vice-président du Comité des fêtes calmettoises. Le but pour le duo était de proposer des animations "pour faire vivre le village" malgré le contexte actuel.

Comme partout, les commerces de ce village situé entre Nîmes et Alès, ont souffert de la crise sanitaire et de l'arrêt net de leur activité (pour ceux dont les produits ne sont pas de première nécessité) pendant près de trois mois. "Ça a été difficile à vivre, témoigne Julien Gaubiac. Mon établissement est resté fermé pendant trois mois, mais j'ai dû continuer à payer mon loyer. Quant aux charges, je rappelle qu'elles ont été reportées et pas supprimées". Alors, le gérant du Bar des sports espère que cette fête ponctuée d'abrivados-bandidos, de concours de boules, de Toro piscine, de soirées musicales etc, lui donnera "une bouffée d'oxygène".

En images

Ce dimanche midi, juste avant le spectacle équestre orchestré par les Écuries Voltéo prévu à 16h, la manade Lou Simbeù a proposé une abrivado-bandido sur ses terres.

Les gardians de la manade Lou Simbeù. (Photo : Stéphanie Marin/ ObjectifGard)
Dix jeunes taureaux ont été lâchés lors de l'abrivado-bandido. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Dix jeunes taureaux ont été lâchés lors de l'abrivado-bandido. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Les attrapaïres en action. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Les attrapaïres toujours en action. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Les gardians de la manade Lou Simbeù laisseraient-ils s'échapper un taureau pour le bonheur des suiveurs ? (Photo : Stéphanie Marin/ ObjectifGard)
Les gardians et les attrapaïres lors de l'abrivado-bandido ce dimanche matin à La Calmette. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Stéphanie Marin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité