A la uneActualités

COVID-19 Le masque obligatoire dès ce week-end dans les 15 principales communes du Gard

(Photo d'illustration)

Suite à l'évolution défavorable des indicateurs de santé dans le Gard, Santé Publique France et l’Agence régionale de santé Occitanie reclassent le département en niveau de vulnérabilité modéré. Il faudra désormais porter un masque dans le centre-ville de quinze communes gardoises.

Face à cette situation, Didier Lauga, le préfet du Gard, va prendre un arrêté rendant obligatoire le masque dans les quinze principales communes du département. "La décision a été actée en concertation avec notamment les maires d'Alès, de Bagnols-sur-Cèze, de Pont-Saint-Esprit, d'Aigues-Mortes et du Grau-du-Roi, indique Didier Lauga. J'attends encore d'échanger avec ceux de Nîmes, Vauvert, Uzès, Les Angles et de Beaucaire dans les prochaines heures. L'arrêté concernera le centre-ville de ces communes. Les marchés ouverts ne seront pas visés."  

"C'est désormais aux préfets que revient la responsabilité de statuer sur le port du masque, poursuit-il. Les arrêtés préfectoraux viendront se substituer aux arrêtés municipaux déjà pris dans certaines communes comme celle du Grau-du-Roi par exemple. Ces mesures seront en vigueur dès vendredi ou samedi matin en fonction des communes." 

Une situation qui se dégrade

Dans un communiqué, la préfecture du Gard informe que la situation sanitaire du département continue à se dégrader, de même que celle d’autres départements. En effet, le seuil d’incidence (nombre de personnes testées positives par test RT-PCR rapporté au nombre d’habitants) de certains départements commence à s’approcher, voire à atteindre les seuils d’alerte.

D'après la préfecture, cette situation s’explique en partie en raison d’un relâchement généralisé, notamment dans l’application des gestes barrières. C’est dans ce contexte que le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé plusieurs mesures mardi dernier, lors de son déplacement le département de l’Hérault et notamment la possibilité pour les préfets de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics.

Dans le Gard, le taux d’incidence de la maladie poursuit son augmentation. Ainsi, entre le 3 et le 9 août, 121 cas positifs ont été détectés (contre 82 les 7 jours précédents) et le taux d’incidence brut correspondant a été estimé à 16,2 cas pour 100 000 habitants (contre 11 cas entre le 27 juillet et le 2 août). Compte tenu de ces résultats, Santé Publique France et l’ARS Occitanie considèrent que cette évolution défavorable justifie de faire évoluer le département du Gard vers un reclassement en niveau de vulnérabilité modéré.

Au regard de ce classement et afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de la covid-19, le préfet du Gard, Didier Lauga, souhaite prendre des mesures. Il les présentera plus en détails ce jeudi après-midi lors d'une conférence de presse.

Stéphanie Marin et Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité