A la unePolitique

FAIT DU JOUR Où vos politiques gardois sont-ils partis en vacances ?

Pascale Bories, maire de Villeneuve-les-Avignon, dans les Hautes-Alpes (Photo : droits réservés)

Après d’interminables élections Municipales, certains élus du Gard se sont accordés quelques jours de repos - parfois bien mérités -. En pleine crise sanitaire, ces séjours en majorité en France leur ont permis de souffler avant de repartir de plus bel pour la rentrée. 

Les vacances gardoises
de Laurent Burgoa et Vivette Lopez 

De gauche à droite : le candidat aux Sénatoriales Laurent Burgoa, le maire de Saint-André-de-Valborgne Régis Bourelly et la sénatrice sortante Vivette Lopez, à l'occasion de la fête du coq dimanche dernier (Photo : droits réservés)

Pour certains élus, cet été n'est pas de tout repos. C'est le cas des candidats Les Républicains aux élections sénatoriales Vivette Lopez et Laurent Burgoa. Sur les routes gardoises, les élus vont à la rencontre des maires, dans l'espoir qu'ils se rallient à eux le 27 septembre. Le tandem a particulièrement apprécié sa visite à Saint-André-de-Valborgne pour la fête du coq : « Le maire est attaché aux traditions. Il a d'ailleurs affiché un panneau à l’entrée du village pour dire aux touristiques qui n’aimaient pas les chants du coq ou les cloches qui sonnent de passer leur chemin », relate Vivette Lopez. Dans son périple électoral, la Droite s'est fixée comme objectif de se rendre dans plus de 200 communes sur les 351 du département. Si cette semaine a été plus calme - beaucoup de maires étant en vacancesla campagne redémarre à partir de lundi. Les Républicains préparant la visite, le 4 septembre, du président du Sénat, Gérard Larcher. 

La maire de Villeneuve dans les Hautes-Alpes 

Pascale Bories, maire de Villeneuve-les-Avignon, dans les Hautes-Alpes (Photo : droits réservés)

Chez les Bories, été rime avec randonnées. À chaque période estivale, la famille traverse le Rhône direction les montagnes des Hautes-Alpes. « Cette année, j’ai pris 10 jours de vacances et j’ai cherché la montagne avec ses magnifiques paysages. C’est très bien pour s’aérer l'esprit et se ressourcer », commente la nouvelle maire de Villeneuve-lès-Avignon. Ses balades dans la nature ont souvent été suivies d'un apéro convivial entre amis. De retour dans le Gard, Pascale Bories s'est vite remise au travail, préparant la rentrée scolaire dans les cinq écoles de Villeneuve. « Le Gouvernement nous a donné des directives, allégeant les mesures sanitaires mises en place lors du déconfinement : le port du masque jusqu’à 11 ans n’est pas obligatoire ainsi que la distance physique entre les élèves si les locaux ne le permettent pas », commente l'édile reposée, d'attaque pour la rentrée.

Antibes : escapade culturelle
pour Patrick Malavieille

Patrick Malavieille, vice-président du Conseil départemental en charge de la Culture (Photo : Droits réservés)

Maire de La Grand’Combe et élu départemental, Patrick Malavieille, lui, a préféré la Côté d'Azur. C'est sous le soleil d’Antibes, dans les Alpes-Maritimes, que le Communiste s'est accordé une pause avec le monde politique. Entre les brouilles autour des nouveaux statuts du Pont-du-Gard et les Sénatoriales à venir, l'édile en avait bien besoin. Féru de culture, son séjour comprenait un passage au musée Picasso et une escapade à Biot pour découvrir (et redécouvrir) l'œuvre de Fernand Léger. Patrick Malavieille s'est rendu aussi à Nice afin d'admirer les créations de Chagall. Après avoir nourri l'esprit, l'édile s'est dégourdi les guiboles « dans la vallée des Merveilles du massif du Mercantour et à Saint-Paul-de-Vence. » De retour à Antibes, son « port d'attache », le Gardois s'est détendu sur la plage de la Gravette avec « ses eaux claires qui m’éloignent des eaux sénatoriales ! » Certes, elles, beaucoup plus troubles.

En famille à Saint-Hippo pour Christophe Rivenq 

Christophe Rivenq, nouveau président d'Alès Agglo (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

À Alès, le président de l'agglomération, Christophe Rivenq, a eu du mal à se libérer. Il est occupé. Très occupé même. En pleine crise sanitaire, l’élu Les Républicains a attendu quatre mois avant de pouvoir réunir son conseil communautaire. « Du coup, nous avons fait en un mois tout ce que nous devions faire en quatre : vote du budget, attribution des délégations aux vice-présidents... », justifie l'intéressé. S'il n'a pas pris des vacances à proprement parlé, le responsable politique s'est accordé deux petits jours de repos. Le premier pour répondre présent à la traditionnelle réunion de famille des Rivenq, à Saint-Hippolyte-du-Fort, le 15 août. L’occasion d’honorer en ce jour de Assomption sa maman, Marie. « Nous étions une cinquantaine, sans téléphone ni télévision. Ça nous a permis de nous retrouver », relate-t-il. Le lendemain, l'Alésien a consacré du temps à sa épouse, en partant à la Grande Motte. Une manière de se rafraichir les idées avant de replonger le nez dans les dossiers...

Vincent Bouget entre plage et montagne

L'élu PCF nîmois Vincent-Bouget et ses deux filles Valentine et Salomé (Photo : droits réservés)

À Nîmes, la période estivale tombe à pic pour Vincent Bouget. Après d'interminables  Municipales et des Sénatoriales qui se préparent, l'élu communiste a fait ses valises début août. Comme la Villeneuvoise Pascale Bories (lire ci-dessus), la famille Bouget a opté pour la randonnée dans les montages de Hautes-Alpes. Le communiste a poursuivi son séjour en Touraine avant de faire une ultime halte en bord de mer, au Grau-du-Roi. Son dernier lieu de villégiature dans lequel il séjourne encore avec sa famille et des amis d'enfance. « Nous avons la chance de partir même si nous sommes raisonnables. Ça nous permet de souffler un peu, de fermer la séquence électorale des municipales », indique Vincent Bouget, dont le téléphone « a pas mal sonnée » à l’approche des sénatoriales de septembre. L'autre séquence politique de cette rentrée pour l'élu nîmois et patron du PCF gardois. 

Yoann Gillet dans le bassin méditerranéen

Enfin, c'est avec un certain mystère que l'élu RN de Nîmes, Yoann Gillet, souhaite garder secret son lieu de villégiature. D'après la photo transmise à notre rédaction, le frontiste est parti une quinzaine de jours à la mer pour se ressourcer. « Ce sont les plus longues vacances que je prends depuis six ans », assure l’élu, par ailleurs directeur de cabinet de la Ville de Beaucaire. Avec « sa moitié », Yoann Gillet a donc vogué sur le littoral méditerranéen. « À notre retour de vacances, nous avons même adopté un petit chien. Notre famille s'agrandit puisque nous avions déjà un chat et un autre chien », raconte l'élu. De retour, son autre famille politique, se prépare, elle, pour les élections Sénatoriales. « D’ici la fin du mois d’août nous présenterons la liste », fait savoir Yoann Gillet, qui pense également aux Départementales et Régionales de mars 2021.

À la mer ou à la montagne, ces vacances auront été précieuses pour nos élus, à qui la rentrée réserve bien des surprises...

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité