A la unePolitique

GARD La République en marche : vers une bataille pour la tête du parti ?

De gauche à droite : l'élue nîmoise Valérie Rouvérand et le directeur de cabinet du maire de Bagnols, référent sortant La République en marche, Jérome Talon (Photo: Droits réservés/Objectif Gard)

Élue d'opposition à la Ville de Nîmes, Valérie Rouverand pourrait briguer la tête du parti présidentiel dans le Gard. Face à elle, le référent sortant, Jérôme Talon, absolument pas prêt à lui laisser sa place. 

C'est l'une des rumeurs estivales du mundillo politique. En septembre, le parti présidentiel lance un appel à candidatures pour renouveler ses référents départementaux. Dans les starting-blocks, le sortant et directeur de cabinet de la ville de Bagnols, Jérôme Talon. Certains - dont l'intéressé lui-même - ne jugent pas très reluisant son bilan... « Oui, notre résultat aux Municipales n'a pas été exceptionnel. Nous avons quand même gagné Bagnols et Pont-Saint-Esprit. Après, si certains considèrent que je suis le seul responsable... », rétorque celui qui a mis en place, il y a quatre ans, le parti présidentiel dans le Gard.

Si Jérôme Talon est de nouveau choisi par la direction nationale, il honorera son dernier mandat : « Nos statuts limitent le nombre de mandat à deux. D'ailleurs, je trouve ça très bien, ça évite l’installation de petites baronnies. » Face à lui, une autre militante LREM pourrait viser le poste : Valérie Rouverand. La colistière du candidat centriste Yvan Lachaud aux Municipales siège dans l'opposition à Nîmes.  Elle s’était encartée dans le parti macroniste « qui correspond à (ses) valeurs » en pleine campagne électorale. Une manœuvre permettant aussi à Yvan Lachaud d'accroître ses chances d'obtenir le soutien du parti lors du dernier scrutin municipal.

Le résultat des Municipales a bousculé les équilibres politiques. Certains proches d’Yvan Lachaud s’interrogent sur leur avenir comme le conseiller départemental UDI Thierry Procida qui, lors de l’élection du maire de Nîmes, a voté pour Jean-Paul Fournier. De retour de vacances, Valérie Rouverand, elle, est toujours dans l'expectative.

Selon nos informations, elle serait confortée par la députée nîmoise et présidente de la commission Défense, Françoise Dumas. Un soutien de poids. « Tiens, quelle surprise de les voir sortir du bois ! Valérie Rouverand cherche à se placer et Françoise Dumas est morte à Nîmes ! », tacle un cadre du parti. Quant à Jérôme Talon, il poursuit son bonhomme de chemin. Et de pronostiquer : « Je ne serai certainement pas le seul candidat au poste de référent. » Une rentrée pleine de suspense. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “GARD La République en marche : vers une bataille pour la tête du parti ?”

  1. Talon présente un bilan catastrophique partout où il passe. Déjà il a été incapable d’être élu maire. Par opportuniste, il s’est rabattu chez En Marche. En Gard rhodanien, il a verrouillé l’agglomération avec son acolyte Rey. Le territoire stagne et ce n’est pas fini avec l’arrivée de Judas au bureau. Bienvenue chez les P’tits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité